Anosy

Le cadre physique et administratif

Cadre physique

  • Localisation géographique        

La région d’Anosy se situe sur l’extrême Sud-Est de Madagascar. Faisant partie de la province de Toliara, elle est délimitée au Nord par les régions d’Atsimo-Atsinanana et d’Ihorombe, au Sud et à l’Est par l’océan Indien et à l’Ouest par les régions d’Androy et d’Atsimo Andrefana.

Elle s’étend géographiquement entre les longitudes 45,18° et 47,40°, et les latitudes 22,67° sud et 25,20°, sur une longueur maximale d’environ de 200 km (194Km de littoral), une largeur maximale d’environ150km et une superficie de 29.731 km2.

La région d’Anosy est constituée de trois districts : Amboasary-Sud, Betroka et Taolagnaro ; de superficies respectives : 5.498 Km2, 10.173 Km2 et 14.060 Km2. Son chef-lieu est la ville de Taolagnaro, connue aussi sous son nom malgache Taolagnaro, située au ‘coin’ Sud-Est de l’Ile à environ 1.120 km de la Capitale Antananarivo.

Tableau 1 . Les Districts et leurs superficies

Unité : km2

District

Superficie

Amboasary-Sud

10 173

Betroka

14 060

Tolagnaro

5 498

Total région

29 731

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

  • Relief        

Trois types de paysage caractérisent la région d’Anosy, du secteur Nord au secteur Sud-Est. On retrouve, ainsi :

  1. i) un secteur Nord qui couvre une partie du plateau d’Ihorombe et qui est donc dominé par un vaste plateau de colineaux, alterné par de plaines alluvionnaires sur une altitude de 800 à 900 m ;

ii)un secteur Sud montagneux, situé sur une partie des massifs montagneux qui divisent longitudinalement la grande Ile en deux versants (Est et Ouest) et qui se terminent à l’extrême Sud, d’un côté, par le massif de l’Ivakoana (point culminant : Mont Ivakoana, 1.632m) au niveau de Tsivory, et de l’autre, par les chaînes anosyennes (point culminant : mont Beampigatra, 1.956m) à proximité de Taolagnaro ;

iii) les zones côtières, caractérisées par des pentes abruptes à la terminaison des massifs montagneux et une langue de sable d’une largeur d’environ 30 km qui s’enfonce dans l’Océan Indien.

Le relief côtier de la Région, en particulier, est très varié. On retrouve, le long de 194 km de côte du littoral anosyen, une diversité de paysages, notamment : des côtes rocheuses avec de petites baies et des criques, des plages dunaires, des récifs coralliens, lagunes et de nombreux estuaires. On note aussi la présence de mangroves, déjà fortement altérés.

  • Hydrologie

Le réseau hydrographique de la Région d’Anosy constitué de deux complexes bien distincts : le complexe du Mandrare et les rivières de la côte est.

Le réseau du Mandrare, composé du fleuve Mandrare lui-même (250m) et de ses confluents, lesquels prennent sources sur les hauteurs des massifs d’Ivakoana et des montagnes anosyennes, draine la partie occidentale de la Région. Le fleuve Mandrare prend source dans les monts Beampingatra. Ses affluents, dont les plus importants sont l’Andratina, le Tsivory, le Manambolo et la Mananara, naissent tous dans les hauteurs du Massif de l’Ivakoana et des versants ouest des chaînes anosyennes.

Le réseau des rivières de la côté Est, est composé de rivières plutôt courtes qui prennent source dans les falaises du flan Est des massifs du Centre-Sud de l’Ile. La Manampanihy, l’Ebakika, le Vatomirindra, l’Esama, … drainent les contrées des secteurs Est et Sud-Est de la Région avant de se jeter dans l’Océan Indien le long de la côte Est entre Vangaindrano et Taolagnaro.

  • Pédologie        

Les caractéristiques des sols varient selon les secteurs. Ainsi, au Nord, c’est le sol ferrugineux tropical qui prédomine ; il recouvre les vastes étendues de colineaux des plateaux et des plaines de la partie du plateau d’Ihorombe qui se trouve dans le district de Betroka.

Plus au Sud, dans les zones montagneuses, ce sont des sols ferralitiques jaunes/rouges qui sont prédominants. On note cependant la présence de sols alluviaux plus ou moins hydromorphes le long du fleuve Mandrare.

Les sols de zones côtières sont constitués de sables dunaires à faible teneur en matière organique, mais à forte capacité de rétention d’eau.

  • Géologie      

La Région Anosys’étend sur deux systèmes géologiques différents ; l’un sur la partie Nord de la Région et l’autre sur sa partie Sud.

La partie Nord de la Région (district de Betroka), qui se retrouve sur le système Androyen(lui-même une composante du socle précambrien qui s’étend du Nord au Sud de l’Ile),est formée d’une mince couche de roches granitiques et migmatiques, sous un sol ferralitique.

La partie Sud s’étale sur une formation granitique recouverte principalement d’un sol ferrugineux. Le granite et la migmatite constituent les concrétions et les cuirasses des massifsde l’Ivakoana et des massifs anosyens. Mais, leur soubassement cristallin est constitué de roches plus tendres (schistes, paragneiss recouverts par des épandages de matériaux sableux).

Mais d’autres types de roches peuvent se rencontrer dans cette partie Sud, dans des terrains particuliers. On note ainsi la présence de roches volcaniques dans le bassin du Mandrare, des alluvions le long du fleuve Mandrare, du sable le long du littoral, ….

  • Formations végétales        

Quatre types de végétations se rencontrent dans la région d’Anosy : des forêts primaires, des forêts secondaires, des savanes et des végétations spécifiques des zones humides.

  1. A) Forêts primaires

Les forêts primaires se rencontrent dans les secteurs Sud et Sud-Est de la Région, dans les zones montagneuses des districts d’Amboasary Sud et de Taolagnaro.

A l’origine, recouvrant presqu’entièrement les montagnes d’Ivakoana et les montagnes anosyennes, la forêt primaire est à l’heure actuelle confinée sur quelques secteurs, notamment les secteurs les plus accidentés des montagnes. Elle a ainsi presque totalement disparue sur les montagnes d’Ivakoana et est en train de disparaître sur les montagnes anosyennes.

Les lambeaux de forêts qui restent sont peuplés, en majorité, de bryophytes, de lichens, de fougères ou de grands arbres, selon l’altitude et le relief.

  1. B) Les forêts secondaires

Les forêts secondaires de la Région sont de deux sortes : les forêts secondaires humides et les forêts sèches.

Les forêts secondaires humides que l’on retrouve sur les montagnes anosyennes, sont des formations qui ont pris la place des forêts primaires. Elles sont elles aussi dans un état de dégradation avancé, suite aux actions humaines (feux de brousse, défrichement massifs, etc.).Elles sont constituées principalement de mahampy et de ravinala.

Les forêts secondaires sèches que l’on retrouve plus à l’Ouest, entre Ranopiso et Amboasary-Sud sont peuplées de broussailles, de cactus et diverses espèces de fourrées épineux.

  1. C) Les savanes

Une grande partie du territoire de la Région est, à l’heure actuelle, peuplée de savanes, du Nord au Sud. Mais, les types de végétation qui peuplent ces savanes varient selon les secteurs.

Les savanes des plateaux du Nord de la Région sont peuplées essentiellement d’espèces herbeuses :les andropogons (haidambo) et l’aristida (horona), tandis qu’elles lits de rivières et les zones humides sont peuplés principalement de bambous phragmitès (bararata) et de cypéracées.

Un peu plus au Sud, on rencontre des savanes arborées, des savanes de fourrés et des savanes herbeuses. Sur les flancs des montagnes déjà largement dénudés poussent des espèces envahissantes de fourrés, comme le Rattusrattus, le Lantanacamara (à la lisière des forêts humides), le Suncus etruscus et le Suncus murinus (à proximité des villages), le sisal, le Philippiasp, appelée localement « anjavidy ».Ces fourrés côtoient deux principales espèces d’herbes Aristida : lestenotaphrum et exonepus.

Les végétations des zones humides de la région sont le Typha angustifolia ou « zozoro » et les cypéracées, ainsi que le Niaouli ou Melaleuca sp.

  • Climatologie

Conformément à la variété du relief, on distingue, dans la Région Anosy, deux types de climat : un climat tropical humide, sur les secteurs Sud et Sud-Est, et un climat tropical d’altitude sub-humide, sur le secteur Nord.

I.1.7.1.Température

La température annuelle moyenne enregistrée dans la Région Anosy se situe entre 23°C et 24°C. Mais, la température varie sensiblement du Nord au Sud.

Dans le Chef-lieu de la Région, la ville de Taolagnaro, qui est localisé au coin Sud-Est de l’Ile, sur le littoral, la température atteint 28°C en février et baisseautour de 17°C en juin-juillet. A l’opposé, à Betroka, qui est localisé au Nord de la Région sur le plateau d’Ihorombe, la température maximale ne dépasse pas 20°C en février et peut descendre jusqu’à 10°C en juin-juillet.

I.1.7.2.Pluviométrie

Dans l’ensemble, la Région Anosy a un climat sub-humide, avec une pluviométrieannuelle moyenne d’environ 1.200 mm de pluie.

Mais, le niveau des précipitations varie amplement duNord au Sud. Le secteur Nord de la Région (district de Betroka), se trouve dans une zone sub-humide, alors que le secteur Sud – Sud-Est (districts d’Amboasary-Sud et Taolagnaro) est dans une zone humide.

Au Nord de la Région, le niveau annuel de précipitations est d’environ 850 mm, en moyenne ; alors que le Sud-est arrosé par 1.500 mm de pluies en moyenne, par an.

Tableau 2 . Classification climatique

Unité : mm

Climat

Pluie

Tendance aride

200 à 400

Semi-aride

400 à 600

Subhumide

600 à 1200

Humide

1 200 à 1800

Très humide

1 800 et plus

Source : Dictionnaire du climat, Edition Larousse

  • Sauvegarde de l’environnement

I.1.8.1.Etat des lieux

La Région Anosy abritent plusieurs types d’écosystèmes : écosystème terrestre, écosystème littoral et écosystème marin ; tous, aussi fragiles les uns que les autres et subissant d’importantes pressions, de diverses formes.

La pression la plus forte concerne les forêts naturelles qui sont en passe de disparaître, mais qui font néanmoins l’objet d’actions de conservation.

La forêt humide existante, au sein de la Région, couvre une superficie de 192.410 km2 ; la forêt sèche, une superficie de 200 014 km2.

Tableau 3 . Superficie de forêt existanteen 2000(Ha)

Unité : ha

District

Superficie de forêt existante

Forêt humide

Forêt sèche

Amboasary Sud

18 023

196 423

Betroka

6 888

401

Taolagnaro

185 522

3 190

Total région

192 410

200 014

Source : ONE 2006

La Région Anosy compte cinq zones de conservation (cf. Tableau 4 ci-après), toutes situées dans les districts d’Amboasary et de Taolagnaro et qui concerne une superficie totale d’environ 150.000 Ha.

A noter que le Parc National d’Andohahela, très vaste (76.020 Ha), est ‘partagé’ par les districts d’Amboasary-Sud et de Taolagnaro.

Tableau 4. Zone de conservation

Unité : ha

District

Dénomination

Superficie

Amboasary-Sud

Parc National d’Andohalela

76 020 ha

Forêt classée d’Anadabolava

7 580 ha

Betroka

Taolagnaro

Parc National d’Andohahela

(76 020 ha)

Forêt classée de Tsitongambarika I

29 400 ha

Forêt classée de Tsitongambarika II

19 530 ha

Aire de Mandena

250 ha

Forêt classée de Taviala

14 800 ha

Source : ONE 2007

I.1.8.2.Problèmes environnementaux

Les problèmes environnementaux de la Région sont de trois ordres, suivant le type d’écosystème.

Ecosystème terrestre :

  • disparition des forêts naturelles causée par les feux de brousse, les coupes massives, et le défrichage massif
  • érosion et dégradation des sols
  • prolifération des espèces envahissantes
  • disparition d’espèces floristiques et faunistiques des forêts

Ecosystème littoral :

  • disparition des forêts littorales due aux défrichages massifs
  • prolifération des espèces envahissantes
  • perte en biodiversité

Ecosystème marin :

  • détérioration des récifs coralliens
  • perte de biodiversité sous-marine

Les écosystèmes terrestres de la région Anosy, constitués de forêts humides, forêts sèches (bush), savoka, savanes et prairies, se caractérisent par la disparition rapide des forêts naturels et l’expansion des savanes herbeuses, conséquences  des feux de brousse, des feux sauvages, des défrichages etdes coupes massives pour le bois de chauffe et le charbonnage, etc.

Les écosystèmes littoraux, constitués de forêts littorales et de zones humides, sont marqués par la disparition progressive des forêts littorales, sous la pression des défrichages massifs.

Du coté des écosystèmes marins, on note la dégradation des récifs coralliens, conséquence de la disparition des forêts littorales.

Les ‘agressions’ sur les différents écosystèmes, s’accompagnent généralement d’une perte importantes en biodiversité floristique et faunistique.

Le cadre physique et administratif

Cadre administratif

  • Généralités sur les collectivités territoriales décentralisées (CTD) et les services techniques déconcentrés (STD)

I.2.1.1.Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)

Une collectivité territoriale décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière.[2]

I.2.1.2.La Région

Le cadre administratif des régions de Madagascar est défini par la loi 2004-001 du 17 juin 2004, qui subdivise le pays en 22 régions. La « région » est définie comme étant une collectivité publique – à la fois une collectivité territoriale décentralisée et une circonscription administrative – à vocation économique et sociale.

En tant que collectivité décentralisée, la Région dispose d’une personnalité morale et d’une autonomie financière. Elle est dirigée par un Chef de Région et administrée par un Conseil Régional. En tant que circonscription administrative, elle regroupe les services déconcentrés de l’Etat au niveau de la Région.

  1. A) Les districts[2]

Le décret de création des districts stipule : Le district est une circonscription administrative relevant de la région dont les limites territoriales coïncidentes avec celles des anciennes sous-préfectures, ex fivondronampokontany. Il comprend un ou plusieurs Arrondissements administratifs.

Les chefs districts et leurs adjoints sont nommés par l’Etat central.

  1. B) Les communes [3]

La Commune est une collectivité décentralisée de base au même titre que la région .Elle est une collectivité locale de droit public dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative. Ses organes, le maire et les conseillers sont élus au suffrage universel direct et administrent librement la commune.

  1. C) Les fokontany [4]

Le Fokontany est une subdivision administrative de base au niveau de la Commune. La comite du Fokontany dirigé par son président est l’auxiliaire du chef d’arrondissement, dans ses attributions administratives et fiscales Les habitants du Fokontany constituent le « Fokonolona ».

Le Fokontany, selon l’importance des agglomérations, comprend des hameaux, villages, secteurs ou quartiers.

 

[1]Source : Journal Officiel n° 2304 du 05 06 .95 p 1197 vm et 1247 vf, édition spéciale.

[2] Source : décret 2005-012 du 11 janvier 2005

[3]Source : Loi94-007 du 26 avril 1995

[4]Source : décret 2007- 151 du 19 février 2007

Le CTD sont dotées de l’assemblée délibérante dénommée conseil (conseil régional pour les régions, conseil municipal pour les communes urbaines, conseil communal pour les communes rurales)et d’un bureau exécutif.

  • Découpage Administratif

La région Anosy est subdivisée en trois districts–Amboasary Atsimo, BetrokaetTaolagnaro–,64 communes et 682 fokontany ; avec comme Chef-Lieu est la ville de Taolagnaro ou Fort-Dauphin dans son appellation française.

Tableau 5 . Découpage administratif et territorial de la Région

Unité : Nb

District

 Communes

Fokontany

Amboasary-Sud

16

285

Betroka

21

182

Taolagnaro

27

215

Total région

64

682

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009 et mise à jour par les responsables locaux

Les services techniques déconcentrés       

Le Chef de Région et le Conseil Régional sont appuyés, dans leurs attributions administratives, par les Services Techniques Déconcentrés (STD) qui sont les représentants des ministères au niveau de la Région. Les STD comprennent les directions inter-régionales, les directions régionales, les bureaux des districts, les bureaux des arrondissements et les bureaux des fokontany.

Les directions régionales, au nombre de 22, sont basées dans le Chef-lieu de la Région : la ville de Taolagnaro.

On y trouve les directions suivantes :

  • Direction Régionale du Développement Rural ;
  • Direction Régionale de la Pêche et des Ressources Halieutiques ;
  • Direction Régionale des Mines ;
  • Direction Régionale du Tourisme et de l’Artisanat ;
  • Direction Régionale du Commerce ;
  • Direction Régionale de l’Economie et de l’Industrie ;
  • Direction Régionale des Impôts ;
  • Direction Régionale de la Santé Publique ;
  • Direction Régionale de l’Education Nationale;
  • Direction Régionale de l’Enseignement Technique;
  • Direction Régionale de l’Environnement et des Forêts ;
  • Direction Régionale de la Jeunesse et du Loisir ;
  • Direction Régionale de la Population et des Affaires Sociales ;
  • Direction Régionale de la Culture et du Patrimoine;
  • Direction Inter-Régionale de l’Elevage;
  • Direction Régionale des Travaux Publics;
  • Direction Régionale de la Communication;
  • Direction Régionale de la Fonction Publique;
  • Direction Inter Régionale de l’Eau;
  • Direction Inter Régionale de l’Administration Pénitentiaire;
  • Direction Régionale du Sport;
  • Trésorerie Générale.

Les autres services déconcentrés essentiels sont :

  • Subdivision de Travaux Public;
  • Tribunal;
  • Groupement, Compagnie, Brigade de la Gendarmerie;
  • Commissariat de Police;
  • Compagnies de l’Armée Nationale;
  • Services duDomaine et de la Topographie;
  • Centres Fiscaux;
  • Services d’Exécution Budgétaire;
  • Services des Soldes et Pensions;
  • Services des Contrôles Financiers;
  • Services de l’Agriculture au niveau des Districts
  • Services de Santé de District
  • Circonscription Scolaire au niveau des Districts
  • Services de Génie Rurale
  • Services d’Aménagement du Territoire

ca_anosy

 

 

Graphique 1. Structure administrative de la Région Anosy

anosy-organigramme