Atsimo Atsinanana

Le cadre physique et administratif

Cadre physique

  • Localisation géographique      

La Région Atsimo Atsinanana, qui signifie littéralement Sud-Est, se situe, comme son nom l’indique, dans la partie Sud-Est de Madagascar et fait partie de la province de Fianarantsoa. Elle est délimitée au Nord par la région de Vatovavy Fitovinany, au Sud par la région de l’Anosy, à l’Est par l’Océan Indien et à l’Ouest par les régions de Haute-Matsiatra et d’Ihorombe. S’étendant géographiquement entre les longitude 46°20’ et 47°50’ et les latitude 22°26’ et 24°25’, elle est d’une longueur allant de 185 km à 200 km, d’une largeur allant de 70 km à 100 km et d’une superficie de 18 373 km2.

La Région Atsimo Atsinanana est constituée de cinq districts : Befotaka-Atsimo, Farafangana, Midongy-
Atsimo, Vangaindrano et Vondrozo. Son Chef lieu, la ville de Farafangana, est à environ 700 km de la capitale Antananarivo.

Tableau 1. Les Districts et leurs superficies

Unité : km2

District

Superficie

Befotaka Sud

3 780

Farafangana

4 763

Midongy du Sud

1 529

Vangaindrano

5 337

Vondrozo

2 964

Total région

18 373

Source: MEI/CREAM/Monographie 2009

  • Relief        

La région est localisée dans une zone où, d’Est en Ouest, un terrain relativement plat de basse altitude, formant une bande étroite sur le littoral en bordure de l’Océan Indien, remonte d’abord progressivement, puis brusquement en pente raide vers les hauts plateaux et les zones montagneuses du Centre Sud de l’Ile.

Trois grands types de paysages caractérisent ainsi le relief du Sud-Est malgache, d’Est en Ouest :
une zone littorale de basses collines et de plaines, relativement plate, s’étendant sur une largeur de d‘environ 50 km à partir de la côte, avec une altitude variant entre 0 et 50 m, comprenant des lagunes et donnant sur l’océan par une bande étroite de sable, le long de la côte ;
une zone de moyennes collines peu accidentée, avec des vallées assez larges, à environ 50 km de la côte (sur une largeur de 30 km à 50 km environ) avec une altitude variant entre 50 et 500 m ;
une zone de falaises, forestière, située à environ 100 km de la côte et avec des altitudes de 500 à plus de 1 000 m, marquée par de fortes pentes et des vallées très étroites.
Les districts de Farafangana et de Vangaindrano s’étendent principalement sur la partie littorale et, en partie, sur les moyennes collines, alors que les districts de Befotaka-Atsimo, Midongy-Atsimo et Vondrozo se trouvent vers l’intérieur sur les zones des moyennes collines, des falaises et des montagnes. Les districts de Befotaka-Atsimo et Midongy-Atsimo sont fortement montagneux, le district de Vondrozo est plutôt colineaux.

  • Hydrologie        

La Région Atsimo Atsinanana se trouve dans une zone dotée d’un réseau hydrographique très dense, composé de fleuves, rivières et lacs.

Les principaux cours d’eau de la région sont : Manapatrana, Manambato, Soakibany, Ihonarivo, Menarandra, et Menagnara. Ils drainent une vaste superficie de la Région et joue un rôle géophysique et économique considérable. La Manapatrana jouxte la ville de Farafangana, tandis que le Menagnara jouxte la ville de Vangaindrano.
Les autres rivières sont : Manambava, Menagnivo, Manambato, Masianaka, Manambondro, l’Isandra, Ranotsara et Ranomainty.

  • Pédologie        

A l’instar de l’ensemble du territoire, la pédologie de la Région Atsimo Atsinanana est marquée par la prédominance d’un sol ferralitique, mais, la texture définitive des sols varie selon le relief et les autres caractéristiques géographiques. On rencontre ainsi, des sols alluvionnaires, des sols ferreux ou des sols hydromorphes.

Les sols ferralitiques rajeunis, couverts d’humus, donc très riches, sont omniprésents dans les zones forestières, des hauteurs des falaises à l’Ouest. Ils sont très fragiles et ne se prêtent qu’à une exploitation ponctuée.

Les sols des moyennes collines sont également ferralitiques, mais composés de minéraux érodés et dégradés. Ils ne sont pas très fertiles et nécessitent l’usage de fumures pour mieux se prêter aux activités culturales.

En bordure des cours d’eau et des lacs, ainsi que dans les vallées, on rencontre un sol alluvionnaire, argileux et sableux. Ces sols appelés « baiboho » qui sont souvent riches en alluvions, se prêtent à différentes sortes de cultures, notamment la riziculture.

Dans les bas-fonds (zones marécageuses), on rencontre généralement des sols hydromorphes, souvent saturés d’eau et caractérisés par des dépôts ferreux, qui en font des sols peu favorables à la culture.

  • Géologie        

La géologie du Sud-Est Malgache est principalement constituée de trois grandes unités géologiques, en bande «subméridienne» de largeur croissante. Ainsi, en allant de la côte vers les Hauts-Plateaux, on retrouve : un terrain sédimentaire d’une largeur de 500 m à 5 km environ et de faible altitude ; des coulées volcaniques d’une largeur de 20 à 40 km et de moyenne altitude ;

  • le socle précambrien couvrant une plus grande superficie s’étendant sur plus de 80 km de large et d’altitude élevée.
  • Ces unités sont constituées des roches de diverses formations :
  • pour le terrain sédimentaire : grès, argile bariolé ;
  • pour la bande éruptive : basalte crétacé, amphibolite ;
  • pour le socle cristallin : migmatite, gneiss, granite…
  • Formations végétales

Les forêts primaires, qui couvraient jadis presque toute la zone Sud-Est de l’Ile, ont laissé progressivement place à des végétations dégradées, avec une flore et faune moins riches et moins diversifiées.
Actuellement, cinq catégories de formation végétale se rencontrent dans la région : un reliquat de forêts primaires, des forêts secondaires (ou savoka), des savanes, la végétation des marais et les cultures

  1. Les forêts primaires

La forêt primaire ne couvre plus qu’une superficie d’un peu plus de 400 000 ha, soit environ 4 000 km2. Autrement dit, la forêt primaire ne représente plus qu’environ un peu plus du quart de la superficie totale de la région.

Cette forêt primaire, qui est maintenant confinée dans la zone montagneuse de l’intérieur du pays (dans la partie Ouest de la région), abrite encore néanmoins plusieurs centaines d’espèces d’arbres et d’arbustes, ainsi que des milliers d’espèces animales.
b) Les forêts secondaires

Les forêts secondaires, qui résultent de la dégradation des forêts primaires, sont des formations végétales à apparence forestière, mais dominées par des espèces arbustives/héliophiles qui se développent sur les terrains laissés à l’abandon après la pratique de la culture itinérante ou tavy.

Trois espèces colonisent essentiellement les savoka : le ravenala, le bambou et les lianes. Mais, quelques formations plus complexes peuvent également s’y développer.
Les forêts secondaires se rencontrent principalement dans les zones de moyennes collines entre la zone montagneuse de l’intérieur et la zone littorale.
c) Les savanes

Les savanes, qui sont des formes de dégradations avancées de la forêt primaire après défrichement et culture sur brulis répétés, sont des formations herbeuses.
Les savanes de la zone Sud-Est sont constituées en majorité de plantes de la famille des graminea et s’étendent principalement sur la zone des moyennes collines.
d) La végétation des marais et des marécages

La végétation des marais et des marécages, comme son nom l’indique, sont des formations végétales qui se développent dans les vallées humides et les terrains inondables.
Elle est constituée essentiellement de deux espèces le via et le zozoro, et se rencontre généralement dans la zone littorale, plus précisément dans les larges.

  • Climatologie        

A l’instar de toute la zone Est de Madagascar, la Région Atsimo Atsinanana a un climat chaud et humide. La région est fréquemment touchée par les cyclones et les cataclysmes naturels comme les inondations.

  1. Température

La température moyenne y est d’environ 22 °C durant l’année, avec des variations modérées selon les saisons. Elle est généralement supérieure à 25 °C durant l’été austral (de novembre à avril) et tourne autour de 20 °C durant l’hiver Austral (de mai à octobre). A Farafangana, le Chef lieu de la région, la température est maximale en février, avec 29 °C, et minimal en Juillet, avec 15 °C.

  1. Pluviométrie

L’humidité résulte principalement des fortes précipitations qui caractérisent toute la côte Est de Madagascar, d’une manière générale, sous l’influence de l’anticyclone du Sud Est de l’Océan Indien.

Les précipitations diminuent à mesure qu’on s’éloigne de côtes. Les zones littorales, qui s’étendent sur les districts de Farafangana et Vangaindrano, sont très humides, alors que les zones de moyennes collines s’étendant sur les districts de Befotaka, Midongy et Vondrozo sont humides.

 Tableau 2. Classification climatique selon les précipitations

Unité : mm

Climat

Pluie

Tendance aride

200 à 400

Semi-aride

400 à 600

Sub-humide

600 à 1 200

Humide

1 200 à 1 800

Très humide

1 800 et plus

Les districts de Farafangana et Vangaindrano sont arrosés par plus de 2 500 mm de pluies chaque année.

Vondrozo a une pluviométrie proche de celle de la zone littorale, la hauteur des pluies enregistrée dans cette localité est de 2 349 mm en moyenne.
Un peu plus au Sud, les précipitations enregistrées à Midongy Atsimo et Befotaka Atsimo sont respectivement de 1 723 mm et 1 428 mm.

  • Sauvegarde de l’environnement
  1. Etat des lieux

La région se situe dans une zone à écosystème riche et à forte biodiversité, mais cet écosystème est menacé principalement par une déforestation massive. A noter également une érosion importante due au déboisement, une destruction de l’écosystème marin, une pollution marine, etc.

La superficie de la forêt encore existante dans la région est estimée à 427 670 ha, dont une superficie de 264 570 ha est protégée. La quasi-totalité de cette superficie encore couverte de forêt primaire se trouve dans les districts de Befotaka, Midongy et Vondrozo.

Tableau 3. Superficie de forêt existante, protégée et forêt détruite

Unité : ha

District

Superficie en ha de forêt existante

Superficie en ha de forêt protégée

Superficie en ha de forêt détruite

Befotaka

101 543

Nd
Farafangana

18 486

5 320

Nd
Midongy du Sud

192 000

192 000

Nd
Vangaindrano

5 000

2 047

Nd
Vondrozo

108 641

67 250

Nd
Nouvelle Aire Protégée

2 250

Total

429 920

266 615

Nd

Source: MEI/CREAM/Monographie 2009 + ONE 2006

Pour l’heure, la région compte deux aires protégées en : la forêt classée de Fenoamby-Sud, d’une superficie de 3.180 ha et la forêt classée de Manambondro-Nord, d’une superficie de 2 319 ha, toutes deux situées dans le district de Vangaindrano, ainsi qu’une réserve spéciale : la « Réserve Spéciale de Manombo », d’une superficie de 5 080 ha .

Tableau 4. Zone de conservation

Unité : ha

Superficie

Forêt classée de Manambondro

3 180 ha

Forêt classé de Fenoamby

2 319 ha

Réserve spéciale de Manombo

5 080 ha

Source : ONE 2007

  1. Problèmes environnementaux

On peut classer les problèmes environnementaux de la région en deux catégories :
Par rapport à l’environnement terrestre :

  • déforestation ;
  • perte de la biodiversité floristique et faunistique terrestre ;
  • érosion du sol et ensablement ;
  • dégradation et appauvrissement du sol ;
  • érosion du relief et crus ;
  • dégradation de la flore et de la faune.

Par rapport à l’environnement marin et côtier :

  • destruction des récifs coralliens ;
  • disparition de la forêt littorale ;
  • perte de la biodiversité floristique et faunistique marine ;
  • ensablement et formation de dunes ;
  • pollution marine.

Ces problèmes sont essentiellement liés à des risques tantôt naturels (cyclones et autres aléas climatiques), tantôt technologiques (déversement d’hydrocarbures, etc.), et ils résultent principalement de pressions d’origine anthropique (l’Homme) : feux de forêt, feux de brousse, brûlis, défrichement massif, coupes en désordre,…

Cadre administratif

  • Généralités sur les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les Services Techniques Déconcentrés (STD)
  1. Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)
    Une collectivité territoriale décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la
    préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière.
  2. b) La région

Le cadre administratif des régions de Madagascar est défini par la loi 2004-001 du 17 juin 2004, qui subdivise le pays en 22 régions. La « région » est définie comme étant une collectivité publique à la fois une collectivité territoriale décentralisée et une circonscription administrative à vocation économique et sociale.
En tant que collectivité décentralisée, la région dispose d’une personnalité morale et d’une autonomie financière. Elle est dirigée par un Chef de Région élu au suffrage universel et administrée par un Conseil Régional. En tant que circonscription administrative, elle regroupe les services déconcentrés de l’Etat au niveau de la région.
Les districts

Le décret de création des districts stipule : Le district est une circonscription administrative relevant de la région dont les limites territoriales coïncident avec celles des anciennes sous préfecture, ex fivondronampokontany. Il comprend un ou plusieurs Arrondissements administratifs. Les chefs districts et leurs adjoints sont nommés par l’Etat central.

Les communes

La commune est une collectivité décentralisée de base au même titre que la région .Elle est une
collectivité locale de droit public dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative. Ses organes, le maire et les conseillers sont élus au suffrage universel direct et administrent librement la commune.

Les fokontany

Le fokontany est une subdivision administrative de base au niveau de la commune. La comite du fokontany dirigé par son président est l’auxiliaire du chef d’arrondissement, dans ses attributions administratives et fiscales Les habitants du fokontany constituent le « Fokonolona ».
Le fokontany, selon l’importance des agglomérations, comprend des hameaux, villages, secteurs ou quartiers.

Le CTD sont dotées de l’assemblée délibérante dénommée conseil (conseil régional pour les régions, conseil municipal pour les communes urbaines, conseil communal pour les communes rurales) et d’un bureau exécutif.

  • Découpage Administratif        

La Région Atsimo Atsinanana est subdivisée en cinq districts Befotaka-Atsimo, Farafangana, Midongy Atsimo, Vangaindrano et Vondrozo et a comme Chef-lieu, la ville de Farafangana. La région compte 90 communes et 740 fokontany.

Tableau 5. Découpage administratif et territorial de la région

Unité : Nb

District

Nombre de communes

Nombre de fokontany

Befotaka Sud

7

46

Farafangana

32

299

Midongy du Sud

6

51

Vangaindrano

29

232

Vondrozo

16

127

Total

90

760

Source: MEI/CREAM/Monographie 2009

Des 90 communes que compte la région, seules celles de Farafangana et Vangaindrano sont classées « urbaines », les 88 autres sont des communes rurales.

  • Les services territoriaux décentralisés        

Le Chef de Région et le Conseil Régional sont appuyés, dans leurs attributions administratives, par les Services Territoriaux Déconcentrés (STD) qui sont les représentants des ministères au niveau de la région. Les STD comprennent les Directions interrégionales, les Directions régionales, les bureaux des districts, les bureaux des arrondissements et les bureaux des fokontany.

Graphique 1 : Organigramme de la Région Atsimo Atsinanana

Les Directions régionales, au nombre de 12, sont basées dans le Chef-lieu de la Région : la ville de Farafangana.

On y trouve les Directions suivantes :

  • Direction Régionale du Développement Rural ;
  • Direction Régionale de la Pêche et des Ressources Halieutiques ;
  • Direction Régionale du Tourisme et de l’Artisanat ;
  • Direction Régionale du Commerce ;
  • Direction Régionale des Impôts ;
  • Direction Régionale de l’Education Nationale
  • Direction Régionale de la Santé Publique ;
  • Direction Régionale de l’Environnement et des Forêts ;
  • Direction Régionale de la Jeunesse et du Loisir ;
  • Direction Régionale de la Population et des Affaires Sociales ;
  • Subdivision de Travaux Publics ;
  • Direction Régional du Développement Rural ;
  • Direction Régional de l’Economie,
  • Direction Régionale du commerce ;
  • Direction Régionale de la fonction publique et des lois sociales ;
  • Direction Régionale des travaux publics ;
  • Direction Régionale de L’Administration Pénitentiaire,
  • Direction Régionale de la Fonction Publique, du Travail et des Lois Sociale ;
  • Poste de Contrôle Financier ;
  • Trésorerie Générale ;
  • Service Régional du Budget ;
  • Délégué Régional du Contrôle Financier ;
  • Centre de Sécurité Routière ;
  • Service Régionale de la Topographie ;
  • Service Régional de la Solde et de Pension ;
  • Service Régional de la Statistique ;
  • Office Régional de la Nutrition
  • Les autres services déconcentrés essentielles :
  • Subdivision de Travaux Public ;
  • Tribunal ;
  • Groupement, Compagnie, Brigade de la Gendarmerie ;
  • Commissariat de Police ;
  • Services de domaine, Topographique.

Graphique 1. Organigramme de la région

atsimoatsinananafig1