Boeny

Le cadre physique et administratif

Cadre physique

  • Localisation géographique  

Située sur la partie littorale Nord-Ouest de Madagascar avec une longueur de 690 km de côte, la Région Boeny est dotée d’une potentialité touristique et économique importante. Elle est classée comme deuxième grenier de Madagascar et première ville crevettière. La Région Boeny est délimitée au Nord par la région de Sofia, à l’Est par la Région Betsiboka, au Sud par la Région Melaky. Elle est composée de six Districts dont Mahajanga I comme chef lieu de région, Mahajanga II au Nord, Soalala à l’extrême Sud-Ouest, Mitsinjo à l’Ouest, Marovoay au Centre-Sud et Ambato Boeny à l’Est.

Mahajanga ville, le chef lieu de la région, se trouve à 571 km au Nord-ouest de la capitale Antananarivo. Elle est reliée par la RN4 avec la capitale. Elle couvre une superficie de 29 826 km² et représente 5,17 % de la superficie totale de Madagascar.

Tableau 1. Superficie des districts dans la région

Unité: km2

District

Superficie en km²

Ambato Boeny

8 028

Mahajanga I

57

Mahajanga II

4 721

Marovoay

5 629

Mitsinjo

4 601

Soalala

6 790

Total

29 826

Source : Région Boeny. Monographie 2005

  • Relief        

Située au pied des hautes-terres Malgaches et ouverte sur le Canal de Mozambique, la configuration topographique de la région se calque sur la disposition en bandes concentriques des unités géologiques qui développent de vastes étendues planes à moins de 800 m d’altitude en moyenne. Par endroits, ces formes tabulaires sont accidentées par des intrusions volcaniques et par des affleurements rocheux massifs donnant les principaux reliefs de la région constituée en majeure partie par des plaines qui longent les grands fleuves et la côte maritime.
On distingue :

  • les plaines longeant le fleuve Betsiboka (Madirovalo, Ambato Boeny, la grande plaine de Marovoay), le fleuve de Kamoro (Anjiajia) et le fleuve de Mahoreny (les plaines de Mitsinjo et de Namakia) ;
  • le vaste plateau de Berivotra formé par du relief de cuesta ;
  • les zones sablo-gréseuses, c’est-à-dire une zone de transition entre plateau et baiboho, c’est le massif gréseux d’Ankarafantsika où se situe une forêt naturelle d’une superficie de 135 520 ha constituant un grand château d’eau pour la plaine de Marovoay.

De la Capitale, longeant la RN4 jusqu’à Mahajanga, on traverse des montagnes et des plateaux, en passant par des grandes plaines herbeuses et des savanes plantées par des palmiers ou Satrana.

  • Hydrologie      

L’hydrologie de la Région Boeny est dominée par la présence du deuxième grand lac de Madagascar après le Lac Alaotra qui est le lac Kinkony qui s’étend sur une superficie de 15 000 ha. Entre autres, on peut noter les grands fleuves suivants : Betsiboka, Mahavavy, Mahajamba.

  • Pédologie        

Trois types de sols d’origines ferrugineux caractérisent la pédologie de la région :

  • les sols des tanety latéritiques rouges en bordure des bassins versants qui dominent en petite partie sur Ambato Boeny, Soalala, Mitsinjo, Marovoay et Mahajanga II.
  • les sols hydromorphes des bas-fonds ou de plaines, qui occupent en général les parties amont où commencent les mangroves, c’est-à-dire quelques kilomètres des embouchures des grands fleuves : Mahavavy, Betsiboka et Mahajamba.
  • les baiboho, d’une superficie de 250 000 ha qui se trouvent sur les bourrelets de chaque berge des grands fleuves précédents Ce sont des terres cultivables situées dans les zones de Marovoay,Mahajanga II, Mitsinjo, Ambato Boeny.
  • Géologie        

En matière de géologie, la région est réputée par l’immense gisement de fer et de magnétite de Soalala ; des roches calcaires et du gypse du côté de Boanamary et la cimenterie d’Amboanio. Des souffres sont également présents à Marovoay et Ambato Boeny (coté Est) et des gravelles à Mahajanga. D’autres produits peuvent être également valorisés comme les ammonites, le septariat à Marovoay et le célestite pierre à destination ornementale dans le village de Sankoany dans la commune rurale de Katsepy.

  • Formation végétale        

De part ses conditions naturelles, la Région Boeny dispose des formations végétales très diversifiées et typique de zone côtière dont les potentialités sont importantes :

  • mangroves utilisées en bois de construction et de chauffage ;
  • forêts denses sèches réputées pour ses essences nobles (palissandre, ébène …) ;
  • forêts ombrophiles de la zone limitrophe ;
  • favane servant de pâturages naturels ;
  • formations marécageuses productrices de fibres végétales pour les activités artisanales (vannerie, sparterie…).

On peut rencontrer les forêts suivantes dans les districts :

  • la forêt de Mariarano dans le district de Mahajanga II ;
  • les forêts de Belambo-Analamboraka-Analabe-Andraviravinavimahefa dans le district de Soalala ;
  • la forêt d’Ankarafantsika dans le district d’Ambato Boeny partagée avec Marovoay ;
  • la forêt Iabohazo-Analabe partagé avec Marovoay et Mitsinjo ;
  • la forêt de Tsiombikibo-Ankiritra dans le district de Mitsinjo partagé avec Marovoay ;
  • la forêt Analabe partagée avec Marovoay et Ambato Boeny.

La répétition annuelle des feux de brousse les a cependant presque tous dégradées au profit des savanes arbustives et herbeuses composées sur tanety, de l’Heteropogon contortus, l’Hyparrhenia rufa, l’Aristidamulticaulis, l’Impérata cylindrica, le Cynodon dactylon, et dans les bas-fonds de l’Icercia hexandra, l’Axonopus copressus, l’Albizzia lebeck, le Tamarindus indicus et le jujubier forment les arbustes fourragères et constituent les pâturages naturels du cheptel bovin, ovin et caprin.

Les Aire Protégées :

La région est également riche en aires protégées qui se repartissent comme suit :

  • dans les districts d’Ambato Boeny/Marovoay Ankarafantsika (Parc National) 135 520 ha ;
  • dans le district de Soalala, le Tsingy de Namoroka (Parc National) 21 742 ha et la Baie de Baly (Parc National) 57.418 ha ;
  • dans le district de Mitsinjo, le « Complexe de Mahavavy-Kinkony » 276.836 ha.

Climatologie         

Le climat de la région est de type tropical sec, fortement influencé par la mousson avec une alternance de 7 mois de saison sèche d’avril à octobre, et 5 mois de saison pluvieuse,qui s’étale d’octobre à avril.

a- Température

Selon les données recueillis auprès de service de la météorologie, en 2008, La température moyenne annuelle est de 31 °C.

b- Pluviométrie

Selon les mêmes sources, les précipitations moyennes de l’année est de 1 338,6 mm.

c- Cyclone

La Région Boeny n’est pas une zone cyclonique. La plupart des cyclones qui touchent Madagascar viennent de l’Océan Indien. Ils arrivent sur le Boeny déjà affaibli par la traversée d’une partie de l’île, apportant de fortes précipitations et inondations, mais ne sont plus accompagnés de vents violents dévastateurs.

Cependant, des destructions considérables peuvent être occasionnées par les cyclones qui se forment dans le Canal de Mozambique, tel est le cas de Cynthia en 1991, ou qui reprennent vigueur au contact de la mer, cas de Kamisy en 1984 qui a traversé l’île d’est en ouest, et est passé sur Les Comores avant de revenir sur Mahajanga qu’il a détruit.

  • Sauvegarde de l’environnement

D’après les données recueillies auprès des services de forêts durant l’enquête monographique du CREAM en 2009, la Région Boeny abrite 891 516 ha de forêt. La majorité des surfaces couvertes de forêt se trouve dans les districts d’Ambato Boeny et de Mitsinjo. En 2008, la région a pu protéger 211 457 ha de ces forêts. Quant à la superficie détruite, elle était de 38 ha en 2008. Le tableau ci-joint récapitule les détails par districts.

Tableau 2. Superficie de forêt existante, forêt protégée, et forêt détruite

Unité : Nombre

District

Nombre des communes

Nombre des fokontany

Ambato Boeny

11

134

Mahajanga I

1

26

Mahajanga II

9

75

Marovoay

12

157

Mitsinjo

7

58

Soalala

3

56

Total

43

506

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, nd : non disponible

  • Réponse locale à la sauvegarde de l’environnement

D’après les mêmes sources de données, la réponse de la région face aux problèmes de feu de brousse est très faible car la superficie reboisée en 2008 était seulement de 551 ha, une superficie qui représente 14 % seulement des superficies détruites qui est de l’ordre de 3 922 ha. Le district de Soalala présente la superficie maximale de terrain en proie au feu de brousse avec 2 508 ha.

Tableau 3. Superficie de terrain en proie au feu de brousse et reboisées

District

Superficie de terrain en proie au feu de brousse en ha

Superficie de terrain reboisé

Ambato Boeny

288

316

Mahajanga I

0

0

Mahajanga II

417

164

Marovoay

440

63

Mitsinjo

269

7

Soalala

2 508

1

Total

3 922

551

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

b- Problèmes environnementaux

D’après le Tableau de Bord Environnemental (TBE) de la Région Boeny, établi en 2006, les problèmes environnementaux suivants ont été déjà identifiés :

Problématiques de l’environnement :

  •    dégradation de la biodiversité ;
  •     trafic d’espèces ;
  •     feux de brousse ;
  •     exploitation forestière illicite ;
  •     dégradation des bassins versants ;
  •     tarissement et diminution en quantité des ressources en eau ;
  •     dégradation des zones raphières ;
  •     défrichement.

Par rapport au littoral :

  •     dégradation de l’environnement marin et côtier ;
  •     forte érosion côtière ;
  •     dégradation des mangroves ;
  •     exploitation des mangroves ;
  •     envasement port Mahajanga.

Par rapport à l’environnement urbain :

  •     absence de plan d’urbanisme ;
  •     gestion insuffisante de déchets ;
  •     insuffisance d’infrastructures d’assainissement ;
  •     dégradation de l’environnement urbaine.

Par rapport au sol et à la couverture végétale :

  •     déforestation/savanisation ;
  •     dégradation, ensablement et érosion des sols ;
  •     exploitation irrationnelle des ressources naturelles ;
  •     insécurité foncière ;
  •     attachement aux cultures ancestrales ;
  •     méconnaissance des codes miniers ;
  •     absence de zonages pour la promotion des pâturages appropriés ;
  •     feux de brousse.

Par rapport à l’environnement socio-économique

  •     taux d’analphabétisme très élevé ;
  •     insécurité rurale ;
  •     insuffisance valorisation des sites d’intérêt touristiques, culturel et cultuel ;
  •     piste et route dégradées.

Cadre administratif

Généralités sur les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les Services Techniques Déconcentrées (STD)

a- Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)

Une Collectivité Territoriale Décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière.

  • La région

D’après la loi 2004-001 du 17 juin 2004, Madagascar est subdivisée en 22 régions.

Se définit comme étant une collectivité publique à vocation économique et social, la région dirige, dynamise, coordonne et harmonise le développement économique et social de l’ensemble de son territoire. Elle assure la planification, l’aménagement du territoire et la mise en œuvre des actions de développement. La région est à la fois des collectivités territoriales décentralisées et des circonscriptions administratives.

En tant que Collectivité Décentralisée, elle dispose de la personnalité morale, de l’autonomie financière, et s’administre par des conseils régionaux. En tant que circonscription administrative, elle regroupe l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat au niveau régional.

La Région Boeny est composée de 6 districts à savoir Mahajanga I, Mahajanga II, Ambato Boeny, Marovoay, Mitsinjo, Soalala. Elle est composée de 43 communes et 506 fokontany. Elle est dirigée par le Chef de région qui représente l’Etat dans sa circonscription.
La région harmonise et coordonne le développement des communes dans son territoire.

  • Les districts

Le décret de création des districts stipule : le district est une circonscription administrative relevant de la région dont les limites territoriales coïncident avec celles des anciennes sous préfecture, ex fivondronampokontany. Il comprend un ou plusieurs Arrondissements administratifs. Les chefs districts et leurs adjoints sont nommés par l’Etat central.

  • Les communes

La commune est une collectivité décentralisée de base au même titre que la région .Elle est une collectivité locale de droit public dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative. Ses organes, le Maire et les conseillers sont élus au suffrage universel direct et administrent librement la commune.

  • Les fokontany

Le Fokontany est une subdivision administrative de base au niveau de la Commune. Le comité du fokontany dirigé par son président est l’auxiliaire du chef d’arrondissement, dans ses attributions administratives et fiscales Les habitants du fokontany constituent le « Fokonolona ». Le fokontany, selon l’importance des agglomérations, comprend des hameaux, villages, secteurs ou quartiers.
Le CTD sont dotées de l’assemblée délibérante dénommée conseil (conseil régional pour les régions, conseil municipal pour les communes urbaines, conseil communal pour les communes rurales) et d’un bureau exécutif.

Découpage Administratif      

La Région Boeny comprend 6 districts subdivisés en 43 communes, elles mêmes en 506 fokontany. Les districts de la région abritent, en moyenne, 7 communes avec un maximum de 12 communes pour le district de Marovoay et une seule commune pour le district de Mahajanga I. Quant aux fokontany, chaque district possède en moyenne 84 fokontany ; le district de Marovoay présente un nombre record avec 157 fokontany, suivi d’Ambato Boeny avec 134 fokontany, ensuite Mahajanga II 75 et Mitsinjo, 58. Le district de Mahajanga I affiche le nombre minimum de fokontany avec 26 fokontany.

Tableau 4. Nombre de communes et de fokontany dans la Région Boeny

Unité : Nombre

District

Nombre des communes

Nombre des fokontany

Ambato Boeny

11

134

Mahajanga I

1

26

Mahajanga II

9

75

Marovoay

12

157

Mitsinjo

7

58

Soalala

3

56

Total

43

506

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Les services territoriaux déconcentrés       

Les Services Territoriaux Déconcentrés sont les représentants des ministères du gouvernement central au niveau régional. Ils ont pour mission de mettre en œuvre la politique de leurs ministères respectifs Ils assurent la fonction de relais du ministère central à un niveau plus rapproché de ses administrés. Ils rendent comptent au ministère du niveau central sur l’exécution des leur mission au niveau régional.

Liste nominative des services territoriaux déconcentrés dans la Région Boeny :
a- Les Directions Interrégionales

  1.  Direction Inter-régionale de la Sécurité Publique
  2.  Direction Inter-régionale de l’INSTAT
  3.  Direction Inter-régionale de l’Energie et des Mines
  4.  Direction Inter-régionale de la Poste et de la Télécommunication

b- Les Directions Régionales

  1. Direction Régionale du Budget
  2. Direction Régionale des Impôts Recettes des Douanes
  3. Direction Régionale de Développement Economique
  4. Direction Régionale de la Communication
  5. Direction Régionale du Développement Rural
  6. Direction Régionale de l’Environnement, des Eaux et Forets et du Tourisme
  7. Direction Régionale des Travaux Publics
  8. Direction Régionale de la Sante Publique et des Affaires Sociales et de Planning Familial
  9. Direction Régionale de la Jeunesse, de Sports et des Loisirs
  10. Direction Régionale de la Population
  11. Direction Régionale de l’Education Nationale
  12. Direction Régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
  13. Direction Régionale de la Culture et du Patrimoine

c- Les autres services déconcentrés

  1. Trésorerie Générale
  2. Délégation de circonscription pénitentiaire
  3. Délégation Régionale contrôle financier
  4. Groupement de la Gendarmerie Nationale
  5. Délégation Régionale du Gouvernement
  6. Recettes des Douanes
  7. Tribunal Financier
  8. Service Medico Sanitaire
  9. Service Régional de la Population et du Développement Social
  10. Service Régional du Travail et des Lois Sociales
  11. Service Régionale de la Fonction Publique
  12. Service Inter-régional de la Solde et des Pensions
  13. Service Régional de la Protection Sociale, du Genre, de la Famille et de l’Enfance
  14. Service Régional de la Décentralisation
  15. Service Régional des Domaines et de la Propriété Foncière
  16. Service Régional de la Topographie

En tout, en 2008, la région dispose 7 Directions Inter-régionales, 13 Directions Régionales et 16 Services Régionaux.

Graphique 1. Organigramme de la région

boeny-organigram