Itasy

Le cadre physique et administratif

Cadre physique

Relief         

La Région Itasy est caractérisée par la présence, presque partout, de massifs assez élevés à l’intérieur desquels se dégagent trois unités caractéristiques.

(i) A l’Est, les piedmonts de l’Ankaratra constituent des massifs aux versants convexes qui retombent sur des vallées de largeur variable (Secteurs de la partie orientale d’Arivonimamo et d’Imerintsiatosika) ;

Hydrologie

  1. Lacs

ITASY est l’une des régions les plus riches en lacs. On a recensé jusqu’à aujourd’hui 51 unités dont : (i) 40 lacs (soit 78 %) se trouvent dans le district de Miarinarivo, dont les plus importants sont Mahiatrondro, Ambatomilona et Antamolava, (ii) 9 lacs (soit 18 %) sont dans le district de Soavinandriana dont le plus important est celui de Piliana ; et (iii) 2 lacs restants (soit 4 %) se localisent dans le district d’Arivonimamo.

Ces lacs représentent des facteurs importants faisant la renommée de la région en matière d’aquaculture, de tourisme et d’éco-tourisme. Cependant, la dégradation de l’environnement, caractérisée surtout par les érosions, constitue une réelle menace pour les lacs de l’Itasy, les rendent de plus en plus ensablés

  1. b) Rivières

On recense dans la région de l’Itasy, 58 rivières et cours d’eau, répartis dans les trois districts. Le plus grand nombre (21) est enregistré, dans le district de Miarinarivo. Arivonimamo et Soavinandriana comptent respectivement 17 et 20 rivières et cours d’eau.

Pédologie        

La Région Itasy est caractérisée par trois principaux types de sol, représentant des aptitudes agronomiques bien distincts :

  • les sols d’alluvions, ou baiboho, aux aptitudes culturales élevées sur les berges du lac Itasy et le long des larges vallées d’Analavory et d’Ifanja ;
  • les sols volcaniques très fertiles, des secteurs Ouest et Sud Ouest de Soavinandriana et du Sud d’Analavory ;
  • les sols ferralitiques, aux fertilités médiocres, des massifs dégradés : Axe Soamahamanina et Miarinarivo, et secteur Manalalondo à l’Ouest jusqu’à Ambohimandry à l’Est.

Géologie        

En terme géologique, Itasy est caractérisée par son volcanisme néogène à quaternaire. Sur ce sous-sol, des formations diverses se sont constituées, dont les cuvettes lacustres qui sont dues à des lavages volcaniques, des coulées de lave ayant abrité des vallées et retenus, ainsi que les eaux qui s’accumulaient en arrière. Certaines cuvettes étaient autrefois reliées entre elles. Ces zones d’alluvions lacustres, généralement fertiles, jouent un rôle important pour l’occupation humaine et l’agriculture. Les plaines alluviales se trouvant le long des fleuves sont généralement aménagées en rizières.

Climatologie        

On distingue deux zones climatiques bien distinctes dans la Région Itasy : (i) Les parties Est et Centrales, et (ii) les parties Ouest. Le tableau 02 montre les caractéristiques climatologiques de la région d’Itasy. Il y a deux saisons bien distinctes dans la région : chaude et humide à partir du mois d’Octobre au mois d’Avril, fraîche et sèche le reste de l’année.

  1. a) Température

Dans l’Est et le Centre, la température moyenne est de 26,7° en Janvier et 7,1° en Août. Les communes avoisinant l’Ankaratra telles que Manalalondo et Soavinandriana connaissent une température très basse en hiver. Un vent violant dénommé Mamolakazo souffle dans le district de Miarinarivo au mois de juillet. Dans l’Ouest par contre, cette température moyenne est beaucoup plus élevée, respectivement 28° et 10°.

  1. Pluviométrie

Les précipitations moyennes annuelles varient selon le zonage fixé ci-dessus. Elles sont comprises entre 800 et 1 000 mm dans la zone Est et Centre de la Région Itasy et entre 900 et 1 100 mm dans la zone Ouest. Ces nuances climatiques reflètent la possibilité de pratiquer presque tous les types de culture dans la Région Itasy. On peut citer comme exemple, la riziculture irriguée, les cultures de maïs et d’arachide ainsi que certaines cultures tempérées (fruits, pomme de terre et divers légumes) sur les marges plus fertiles de l‘Ouest. Les caractéristiques climatologiques de la région sont présentées en annexe 2.

Formation végétale         

  1. Forêts naturelles

La région appartient à l’écorégion du centre et fait partie de la zone éco floristique occidentale de moyenne altitude (de 800 à 1800 m). Les types de formations naturelles observées sont des forêts sclérophylles de moyenne altitude et entrecoupées de savane plus ou moins arborée. Ce type de forêt naturelle est mono spécifique car essentiellement composée de l’espèce Uapaca bojeri appelé communément avec une superficie totale de 10 693,87 ha. La forêt de tapia constitue la principale richesse forestière de la région. Elle se localise dans les districts d’Arivonimamo et de Miarinarivo. Son intérêt est aussi bien écologique (espèce endémique) qu’économique. En effet, la forêt de Tapia constitue l’habitat naturel des vers à soie, origine de la soie sauvage, appelée « Landibe ».

Outre la soie, la forêt de Tapia fournit d’autres produits qui constituent un supplément de revenu pour la population tel que :

  • 07 variétés de champignons comestibles et très prisés par les consommateurs (février à avril) ;
  • Larves comestibles qu’on ramasse au pied du tapia appelée « Bokana » et vendues aux marchés (Juin et Juillet) ;
  • Feuilles de Tapia, principales nourritures des Landibe.

Comme il est mentionné auparavant, la Forêt de Tapia se trouve principalement dans les districts d’Arivonimamo et de Miarinarivo. Avec une superficie de 2430 ha, la forêt de Tapia d’ Arivonimamo constitue 22,7 % de l’ensemble pour la région.dont une superficie de 1954 ha, soit plus de 84 % à Arivonimamo. Des efforts de repeuplement des forêts de Tapia ont été menés afin de restaurer ces habitats et les sols dégradés.
Tableau 1 : Forêts de Tapia dans le District d’Arivonimamo

Unité : ha

Communes recouvert de tapia

Superficies
occupees (ha)

Gestion

Observations

Arivonimamo i

50

Non participative Inexistence des COBA
Arivonimamo ii

1.954

Participative Forêt gérée par 19 VOI
Ambohitrambo

270

Non participative Inexistence des COBA
Ambohimandry

05

Non participative Inexistence des COBA
Imeritsiatosika

05

Non participative Inexistence des COBA
Morafeno

150

Participative Demande de transfert De gestion en cours
Total

2.430

Source : DRE Itasy : Monographie régionale Itasy Année 2010, p.19

  1. Faunes

La faune terrestre dans la région de l’Itasy est principalement représentée par des espèces de milieu ouvert non obligatoirement forestières. La plupart des espèces sont endémiques à Madagascar dont les principales espèces qui se trouvent dans la région sont :

  • Reptiles : 6 espèces terrestres sur les 9 inventoriées dont 3 menacées, 1 Boidae : Acrantophis Madagascariensis ou Do (UICN, vulnérable), 2 Chamaeleonidae : Furcifer lateralis ou Tanalahy et Furcifer oustaleti ou Sakorikita bevata (Annexe II CITES).
  • Oiseaux : 25 espèces terrestres sur les 37 inventoriées, dont 5 sont des espèces menacées régies par la CITES, 1 Psittacidae : Agapornis cana (Sarivazo), 1 Accipitridae : Milvus migrans (Papango ou Milan noir), 3 Falconidae : Falco concolor (Tomaimavo), Falco newtoni (Hitsikitsika) et Falco peregrinus (Voromahery ou Faucon pèlerin). Et 1 autre oiseau rapace menacé est inscrit comme vulnérable dans la liste rouge UICN : le Busard malgache Circus macrosceles (Accipitridae).
  • Mammifères : la faune mammalienne de la région n’est pas connue en raison de l’inexistence des données scientifiques. Néanmoins, il est signalé la présence d’un Propithèque (Lémurien Indriidae) dans certaines forêts ripicoles longeant les rivières Kitsamy et Sakay, dans le district de Soavinandriana (Source : CIREEF Miarinarivo, 2007, Comité Technique TBER Itasy, 2007). Mais il est encore impossible de savoir s’il s’agit des mêmes Propithecus coronatus ou Propithecus deckenii. Ceci sont présents dans les zones limitrophes de la partie occidentale de la région Bongolava et des espèces menacées (UICN et CITES).

La faune aquatique est en principe représentée par des espèces animales strictement aquatiques et celles terrestres mais à mœurs aquatiques. Il s’agit dans la région : des invertébrés, des mollusques, des crustacées, des poissons, des amphibiens, des reptiles aquatiques et des oiseaux aquatiques. Comme la région de l’Itasy est réputée pour ses poissons, ces derniers sont décrits ci-après, à titre d’exemple.
Le peuplement piscicole actuel est constitué de 12 espèces : les Tilapia (Oreochromis niloticus), le Barahoa ou Tilapia rendallii et une espèce hybride dite Tilapia ¾), la Carpe, le Cyprin doré, le Black-bass, le Fibata, la Gambusie ou Pirina et Anguilla mossambica, ainsi que les 3 endémiques : Ratsirakia (Syn, Eleotris) legendrei et Chonophorus (Syn : Gobius) macrorhynchus.

  1. c) Dégradation de l’environnement (feux de brousse, déforestations,…)

La superficie totale enregistrée de forêts dans la région de l’Itasy est de 20 638 ha en 2008. Plus de la  moitié des forêts de la région se trouvent dans le district d’Arivonimamo.
Tableau 2 : Superficie de forêt existante, protégée et forêt détruite

Unité : ha

District

Superficie en ha de forêt existante

Superficie en ha de forêt protégée

Superficie en ha de forêt détruite

Arivonimamo

10 360

nd

nd

Miarinarivo

5 388

nd

nd

Soavinandriana

4 890

nd

nd

Total

20 638

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Malgré les efforts déployés pour sensibiliser contre les feux de brousses, la superficie brûlée dans la région de l’Itasy tend à augmenter. Ainsi, selon les données monographiques du CREAM, 893 ha de terrains ont été en proie aux feux de brousse. Les districts les plus atteints ont été Miarinarivo et Soavinandriana. Toutefois, l’on a enregistré une superficie reboisée de 284 ha en cette période, dont 42,3  % dans le district de Miarinarivo.
Tableau 3 : Superficie de terrain en proie au feu de brousse et reboisé

Unité :  ha

District

Superficie de terrain en proie au feu de brousse

Superficie de terrain reboisée

Arivonimamo

20

98

Miarinarivo

398

120

Soavinandriana

475

66

Total

893

284

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009.

Les feux de brousse et les exploitations irrationnelles des montagnes ont de conséquences importantes sur l’environnement physique et les activités économiques de la Région Itasy. Les sols mis à nus sont ainsi sujets à l’érosion, engendrant les phénomènes de lavaka. Selon le rapport de synthèse sur le rapport environnemental de la Région Itasy, sur les 400 lavaka recensés, 2 % seulement sont complètement stabilisés. La taille moyenne est de 3 ha et pouvant atteindre 15,5 ha. L’occupation de l’ensemble des lavaka atteint une superficie de 1230 ha.

Plusieurs communes sont alors sujets au problème d’ensablement de bas fond à cause des terres qui vont être entraînées dans les rizières et les lacs. Ainsi, Les communes où le problème d’ensablement de bas-fond est important sont :

  • district d’Arivonimamo : Ampahimanga, Morarano, Ambohimandry, Ambohipandrano, Alakamisikely, Ambatomanga, Arivonimamo I, Antenimbe, Ambohitrambo, Amboanana, Marofangady, Antambolo ;
  • district de Miarinarivo: Anosibe Ifanja, Sarobaratra Ifanja ;
  • district de Soavinandriana: Ampary, Amberomanga, Mahavelona, Ankisabe, Dondona, Amparaky, Antanetibe, Mananasy, Ampefy, Soavinandriana, Ankaranana.

Outre l’ensablement des rizières, l’on assiste également dans la région, l’ensablement des lacs, d’où la diminution progressive des surfaces de celles-ci. Causant le declin de la filière pisciculture.

  1. d) Régénérations et Réhabilitations (Reboisements,…)

Dans ses grandes orientations d’Aménagement du Territoire, préconisées par le Schéma régional d’Aménagement du Territoire (SRAT), la Région Itasy, entend engager la dynamique de développement durable. Un accent est ainsi mis sur la préservation de l’Environnement. Les activités prioritaires en 2010 pour la région sont notamment : (i) la recolonisation des sols nus par la couverture végétale, (ii) le reboisement des grands massifs ayant des pentes supérieures à 12°, (iii) le développement d’un système d’agroforesterie sur les massifs collinaires volcaniques très fertiles déjà très exploités.
Selon les données sur les principales réalisations enregistrées au niveau de la Direction régionale de l’Environnement et des Forets (DREF), sur les 300 ha prévus, 75,7 % ont été reboisés en 2010. Par ailleurs, si cette Direction s’est fixé comme objectif de suivre et d’évaluer 36 transferts de gestion, elle n’a pu en faire que 17, soit, 42,22 %. Toutefois, elle a pu régulariser la saisie des bois volés. Principales réalisations de la Direction régionale de l’Environnement et des Forêts en 2010

Désignation

Objectif

Réalisation

 %

Reboisement (Ha)

300

227

75,70

Nombre de transfert de gestion suivi et évalué

36

17

42,22

Contrôle environnemental des investissements

06

05

83,33

Quantité de bois volés mise en vente en 2010 (saisie en 2008) m3

18

18

100

Source : DRE Itasy, Monographie régionale Itasy Année 2010

Localisation géographique        

La Région Itasy est située sur les Hautes terres centrales de l’île, presque au centre de la Province d’Antananarivo et de Madagascar. Son Chef-lieu, Miarinarivo, est localisé à 88 km et sa limitrophe à 11 km de la Capitale, sur la RN1. Elle est délimitée :

  • au Nord-est, par la Région Analamanga ;
  • au Nord-Ouest et à l’Ouest, par la Région Bongolava ;
  • au Sud et Sud-est, par la région Vakinakaratra.

Situation administrative

Généralités sur les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les Services Techniques Déconcentrées (STD)

  1. a) Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)

Une collectivité territoriale décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière.

  1. b) La région

D’après la loi 2004-001 du 17 juin 2004, Madagascar est subdivisé en 22 régions.
Se définit comme étant une collectivité publique à vocation économique et social, la région dirige, dynamise, coordonne et harmonise le développement économique et social de l’ensemble de son territoire. Elle assure la planification, l’aménagement du territoire et la mise en œuvre des actions de développement.

La région est à la fois une collectivité territoriale décentralisée et une circonscription administrative.
En tant que Collectivité Décentralisée, elle dispose de la personnalité morale, de l’autonomie financière, et s’administre par des conseils régionaux.

En tant que circonscription administrative, elle regroupe l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat au niveau régional.

  1. c) Superficie

Selon la monographie 2009 du CREAM, la Région Itasy a une superficie de 8 600 km2. Les documents officiels 2010 au niveau de la région avancent que cette superficie est de 7651 km2. Nous proposons ainsi d’utiliser cette donné qui est à la fois officielle et récente. Itasy est classifiée comme l’une des plus petites régions de Madagascar. Elle est formée de trois districts, à savoir Arivonimamo, Miarinarivo et Soavinandriana. La répartition de la superficie de la région de l’Itasy selon les districts est présentée dans le tableau.

Tableau 5 : Superficie des districts dans la région d’Itasy

Unité : km2

District

Superficie en km2

Arivonimamo

2 723

Miarinarivo

2 958

Soavinandriana

1 970

Total

7 651

Source : DRE Itasy, Monographie Régionale Itasy, Année 2010

Découpage Administratif         

La région de l’Itasy comporte 51communes, 49 arrondissements et 569 fokontany. Environ 43 %  des communes, 35 %  des arrondissements et 52 %  des fokontany de la région se trouvent dans le district d’Arivonimamo. Miarinarivo qui est le Chef-lieu de la région de l’Itasy regroupe 27,5 %  de communes, 22,4 %  des arrondissements et 25, 8 %  des fokontany. Enfin, le district de Soavinandriana est le moins loti en termes de nombres de structures territoriales décentralisées dans la mesure où les communes et les arrondissements y sont présents dans à peu près la même proportion qu’à Miarinarivo, mais où 23,9 %  seulement des fokontany de la région s’y trouvent.

Tableau 6 : Découpage territorial de la région de l’Itasy

Unité : Nb

District

Nombre de communes

Nombre d’arrondissements

Nombre de fokontany

Arivonimamo

22

17

286

Miarinarivo

14

11

134

Soavinandriana

15

11

136

Region

51

49

556

Source : DRE Itasy : Monographie Régionale Itasy Année 2010.

Les services territoriaux déconcentrés sont les Représentants des ministères du Gouvernement central au niveau régional. Ils ont pour mission de mettre en œuvre la politique de leurs ministères respectifs Ils assurent la fonction de relais du ministère central à un niveau plus rapproché de ses administrés. Ils rendent comptent au ministère du niveau central sur l’exécution de leur mission au niveau régional.

La région de l’Itasy compte au total, 10 directions régionales et 11 services techniques déconcentrés. Toutefois, certaines structures peuvent comporter une ou plusieurs branches implantées au niveau des districts. (cf. annexe 1. pour plus de précisions)

Liste nominative des services territoriaux déconcentrés dans la région Itasy :

Les Directions régionales

  • Direction Régionale de l’Education Nationale
  • Direction Régionale de l’environnement et des forêts ;
  • Direction Régionale de la Santé Publique ;
  • Direction Régionale de l’Economie ;
  • Direction Régionale de l’eau ;
  • Direction Régionale de la pêche et des Ressources Halieutiques ;
  • Direction Régionale des Impôts ;
  • Direction Régionale de la Population
  • Direction Régionale du commerce ;
  • Direction Régionale du Développement Rural ;

Les autres services déconcentrés  

  • Groupement de la Gendarmerie Nationale ;
  • Compagnie de la Gendarmerie nationale
  • Brigade Régionale de la Police Nationale ;
  • Tribunal de Première Instance;
  • Maison Centrale ;
  • Trésorerie Générale;
  • Service Interrégionale de la Solde et de Pensions ;
  • Service régional de l’exécution budgétaire ;
  • Poste de Contrôle Financier
  • Service régional des Statistiques ;
  • Service régional de la topographie et de la propriété foncière.

Graphique 1. Organigramme de la région

itasy-organigramme