Melaky

Le cadre physique et administratif

Cadre physique

Localisation géographique         

Située sur la partie littorale Centre Ouest de Madagascar entre Nord–Sud 19°32’–16°18’ de latitude et Est 43°93’–45°96’ de longitude avec une côte qui s’étend sur 350 km, la Région Melaky présente diverses potentialités telles que l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’écotourisme. Elle est administrativement délimitée au Nord par la région de Boeny, à l’Est par la région de Betsiboka, au Sud-Est par la région de Bongolava, au Sud par la région de Menabe et à l’Ouest par le Canal de Mozambique.

La Région Melaky couvre une superficie totale de 36 269 km2 et abrite 5 districts au total à savoir Maintirano, Antsalova, Morafenobe, Ambatomainty et Besalampy. La surface se répartit comme suit :

Tableau 1. Superficie des districts dans la Région Melaky

Unité : km2

District

Superficie en km2

Maintirano

9.842

Antsalova

6.971

Morafenobe

7.445

Ambatomainty

4.612

Besalampy

12.011

Total région

36.269

Source : FTM, BD500

Le district de Besalampy occupe la plus grande superficie du territoire (33,12 %) suivi par Maintirano (27,14 %) et Morafenobe (20,53 %).

Relief          

La Région Melaky prend naissance sur une partie du plateau calcaire de Bongolava puis se transforme en cuvette entourée par les bassins sédimentaires du Menabe et du Boina avant de se transformer en un vaste plateau qui s’abaisse doucement en plaine côtière jusqu’au littoral. Son relief est caractérisé par l’existence de deux ensembles naturels :

  • la partie orientale qui constitue l’arrière pays est formée de plateaux s’étendant sur une zone de 200 à 300 m d’altitude. On y rencontre ainsi les plateaux de Bemaraha et de Bongolava ainsi que les causses de Kelifela. Les plateaux de Bemaraha abritent une formation géologique unique appelée « les Tsingy de Bemaraha ». Il s’agit d’un ensemble d’arêtes et de pics calcaires acérés résultant de l’action corrosive de la pluie, constituant l’un des paysages les plus spectaculaires du monde ;
  • la partie Ouest est formée en majeure partie par la plaine côtière constituée par de grandes vallées alluviales et comportant des lacs et des étangs fréquemment inondés pendant la saison des pluies. C’est la partie qui se prête le mieux aux différentes formes d’agriculture grâce à la bonne qualité du sol.

Hydrologie         

La région du Melaky est très riche en cours d’eau et reste bien alimenter annuellement, ce qui lui procure un capital en eau inestimable permettant de dynamiser de nombreuses activités économiques.

Les cours d’eau

Deux ensembles de bassins fluviaux encadrent le littoral : au Sud, le bassin de Manambolo (13 970 km2) et au Nord, le bassin de la Mahavavy (16 475 km2). Outre ces deux bassins, on dénombre environ 31 fleuves et rivières dans la région dont le débit de crue de certains peut aller jusqu’à 560 m3/s. On notera aussi la présence de nombreux lacs et étangs favorables aux activités piscicoles et au tourisme.

Géologie          

Du fait de sa situation géographique, la région possède différents types de sols :

  • tout d’abord, la plaine côtière est formée de terrasses inondables à sol limoneux ou sablo-limoneux et s’achève par la formation de mangroves sur le littoral. Les mangroves s’étendent sur des larges bandes le long de la côte et constituent une barrière contre les effets néfastes des vagues et des pollutions venant de l’intérieur. Elles servent également de refuges pour de nombreuses espèces en particulier les crabes, les poissons, les crevettes et constituent une zone de nidification pour les oiseaux (Ankoay, Sarcelle de Bernier). Par ailleurs, la texture sableuse au niveau des cordons littoraux favorise la plantation de cocotiers ;
  • ensuite, les sols hydromorphes qui se trouvent surtout sur la partie sud-ouest de la région se caractérisent par leurs apports en alluvions siliceux riches en élément fertilisant. Le climat semi-aride fait que les érosions pluviales y sont encore limitées tandis que l’existence des fleuves arrosant la région lui fait bénéficier de plaines fluvio-lacustres particulièrement propices à l’agriculture, notamment le riz ;
  • enfin, les plateaux calcaires se situent plus au Centre et à l’Est de la région. Ils sont soumis à un climat subhumide méso à méga thermique. Le prolongement des plateaux de Bongolava fait que l’altitude dans ces plateaux peut atteindre de 800 à 1300 m. Les réserves en éléments fertilisants de ces unités sont faibles à cause de l’importance de l’érosion différentielle accélérée et le passage répété de feux de brousse. Ils constituent néanmoins des pâturages naturels qui s’épuisent de plus en plus.

Climatologie

La majeure partie de la région, notamment les sous-préfectures de Morafenobe et d’Ambatomainty et la partie Ouest de la sous-préfecture de Besalampy, est constituée par des formations géologiques anciennes composée par des KARROO d’Isalo et de Sakamena, de la Gabbros, de la granite et de la Migmatite (Migmatite de Tampoketsa). Sur le littoral, on trouve l’alternance de miocène marin, d’alluvions de sable et de pliocène continentale. Ils sont précédés par des sols nummulitiques (au Nord Est de Maintirano), et des sols volcaniques crétacés. On y rencontre aussi du sol jurassique.

Sauvegarde de l’environnement

D’après les données recueillies auprès des services de forêts durant l’enquête monographique du CREAM en 2009, la Région Melaky abrite 487 431 ha de forêt. La majorité des surfaces couvertes de forêt se trouve dans les districts d’Antsalova, Besalampy et Maintirano. En 2008, la région a pu protéger 228 371 ha de ces forêts. Les données concernant la superficie des forêts détruites n’ont pas pu être recueillies au cours de l’enquête.

Tableau 2. Superficie de forêt existante, protégée et forêt détruite

Unité : ha

District

Superficie en ha de forêt existente

Superficie de forêt protégée en ha

Superficie de forêt détruite en ha

Ambatomainty

11 916

0

ND

Antsalova

153 878

72 400

ND

Besalampy

146 006

35 071

ND

Maintirano

137 454

96 150

ND

Morafenobe

38 177

24 750

ND

Total région

487 431

228 371

ND

Source: MEI/CREAM/Monographie 2009 ND : non disponible

  1. Réponse locale à la sauvegarde de l’environnement

Les mêmes sources de données nous renseignent que la superficie de terrain reboisé a été de 98 ha. Toutefois, les données concernant la superficie de terrain en proie au feu de brousse ne sont pas disponibles.

Tableau 3. Superficie de terrains en proie au feu de brousse et reboisées

Unité : ha

District

Superficie de terrain en proie au feu de brousse en ha

Superficie de terrain reboisé

Ambatomainty

ND

9

Antsalova

ND

23

Besalampy

ND

7

Maintirano

ND

49

Morafenobe

ND

10

Total région

ND

98

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, ND : non disponible

  1. Problèmes environnementaux

D’après le Tableau de Bord Environnemental qui a été établi en 2006, les problèmes environnementaux suivants ont été identifiés :

Menaces sur la biodiversité :

  • le non application des réglementations sur les ressources naturelles ;
  • les feux de brousse ;
  • l’exploitation forestière ;
  • la dégradation des zones raphières4.

Menaces sur le sol et couvert végétal :

  • la déforestation ;
  • l’erosion ;
  • l’exploitation irrationnelle des ressources naturelles ;

l’utilisation de méthodes de culture traditionnelle ;

  • l’exploitation minière ne respectant pas les clausesdu cahier des charges ;
  • les feux de brousse ;
  • le non maîtrise de l’eau pour l’agriculture.

Menaces sur le littoral

  • la dégradation des mangroves ;
  • l’exploitation des mangroves ;
  • la dégradation des côtes des îlots ;
  • le non respect des réglementations en vigueur pour les pêches maritimes.

Menaces sur les eaux continentales

  • la dégradation des bassins versants ;
  • ensablement des cours d’eau
  • non respect des réglementations en vigueur pour les pêches continentales
  • feux de brousse
  • introduction d’espèces dans les lacs ;
  • exploitation anarchique des zones raphières ;
  • mauvaise qualité de l’eau.

Par rapport au climat

  • phénomène de sècheresse ;
  • instabilité des saisons.

Par rapport à l’environnement urbain

  • inexistence de plan d’urbanisme ;
  • gestion de déchets insuffisante ;
  • inexistence de gestion des eaux usées ;
  • insuffisance d’infrastructures d’assainissement.

Cadre Administratif

Généralités sur les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les services techniques déconcentrés (STD)

  1. a) Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)

Une collectivité territoriale décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la  sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Les CTD sont dotées de l’assemblée délibérante dénommée conseil (conseil régional pour les régions, conseil municipal pour les communes urbaines, conseil communal pour les communes rurales) et d’un bureau exécutif.

  1. b) La région

D’après la loi 2004-001 du 17 juin 2004, Madagascar est subdivisé en 22 régions. Se définit comme étant une collectivité publique à vocation économique et social, la région dirige, dynamise, coordonne et harmonise le développement économique et social de l’ensemble de son territoire. Elle assure la planification, l’aménagement du territoire et la mise en oeuvre des actions de développement.

La région est à la fois une  Collectivité Territoriale Décentralisée et une circonscription administrative. En tant que Collectivité Décentralisée, elle dispose de la personnalité morale, de l’autonomie financière, et s’administre par des conseils régionaux. En tant que circonscription administrative, elle regroupe l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat au niveau régional.

La Région Melaky est dirigée par le Chef de région qui représente l’Etat dans sa circonscription.

  1. Les districts

Le Décret n°2005-012 du 11 Janvier 2005, modifié et complété par le Décret n° 2007-720 du 25 juillet 2007 et le Décret n°2008-869 du 11 septembre 2008 portant création des districts et arrondissements stipule que le district est une circonscription administrative relevant de la région dont les limites territoriales coïncident avec celles des anciennes sous préfectures, ex. fivondronampokontany. Il comprend un ou plusieurs Arrondissements administratifs. Les chefs districts sont nommés par voie de Décret du Premier Ministre, tandis que leurs adjoints sont nommés par arrêté du Ministre de l’Intérieur.

  1. Les communes

La commune est une collectivité décentralisée de base au même titre que la région. Elle est une collectivité locale de droit public dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative. Ses organes, le maire et les conseillers sont élus au suffrage universel direct et administrent librement la commune.

Les fokontany

Le fokontany est une subdivision administrative de base au niveau de la commune. Le comité du fokontany dirigé par son président est l’auxiliaire du chef d’arrondissement, dans ses attributions administratives et fiscales. Les habitants du Fokontany constituent le « Fokonolona ». Le fokontany, selon l’importance des agglomérations, comprend des hameaux, villages, secteurs ou quartiers.

Découpage Administratif        

La Région Melaky comprend 5 districts subdivisés en 37 communes, elles-mêmes subdivisées en 294 fokontany. Les districts de la région sont composés de 7 à 8 communes en moyenne. Le district de Maintirano dispose cependant de 17 communes contre 3 seulement pour Morafenobe.

Tableau 4. .Découpage administratif et territorial de la région

 

Unité : nb

District

Nombre des communes

Nombre des Fokontany

Ambatomainty

4

22

Antsalova

5

54

Besalampy

8

75

Maintirano

17

120

Morafenobe

3

23

Total région

37

294

Source: MEI/CREAM/Monographie 2009

Par ailleurs, chaque district dispose en moyenne de 56 à 57 fokontany. Le maxima revient à Maintirano où on a recensé 120 Fokontany contre 22 seulement pour Ambatomainty et 23 pour Morafenobe. Les districts d’Antsalova et de Besalampy possèdent respectivement 54 et 75 fokontany.

Les services territoriaux déconcentrés        

Les services territoriaux déconcentrés sont lesreprésentants des ministères du gouvernement central au niveau régional. Ils ont pour mission de mettre en oeuvre la politique de leurs ministères respectifs Ils assurent la fonction de relais du ministère central à un niveau plus rapproché de ses administrés. Ils rendent compte au ministère du niveau central sur l’exécution de leur mission au niveau régional.

Liste nominative des services territoriaux déconcentrés dans la Région Melaky :

  1. Région Melaky
  2. Brigade Régionale de Police
  3. Direction Régionale de l’Administration Pénitentiaire (DRAP)
  4. Service Régional de la Solde et des Pensions (SRSP)
  5. Service Régional du Budget (SREB)
  6. Trésorerie Générale (TG)
  7. Direction Régionale de l’Economie (DRE)
  8. Direction Régionale du Tourisme et de l’Artisanat (DIRTA)
  9. Direction Régionale du Commerce (DRC)
  10. Direction Régionale du Développement Rural (DRDR)
  11. Direction Régionale de l’Elevage (DIREL)
  12. Direction Régionale de la Pêche et des Ressources Halieutiques (DRPRH)
  13. Direction Régionale de l’Environnement et des Forêts (DREF)
  14. Direction Régionale de l’Eau
  15. Direction Régionale des Travaux Publics et de la Météorologie
  16. Service Régional des Domaines et de la Propriété Foncière (SRDPF)
  17. Service Régional de la Topographie (SRTOPO)
  18. Direction Régionale de la Santé Publique (DSRP)
  19. Direction Régionale de la Jeunesse et des Loisirs
  20. Direction Régionale de la Population et des Affaires Sociales (DRPAS)
  21. Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN)
  22. Service Régional de la Statistique
  23. Groupement de la Gendarmerie
  24. Direction Régionale de la Communication
  25. 421ème Compagnie/1/RM 4 (Région Militaire)
  26. Tribunal de Première Instance (TPI)
  27. ORNM (Organisme Rattachée à la Primature)
  28. Office Régionale du Tourisme (ORT)

Graphique 1. Organigramme de la région

melakyorganigramme