Vakinankaratra

Le cadre physique et administratif

Cadre physique

Localisation Géographique        

La région de Vakinankaratra se situe sur les hauts plateaux de Madagascar, elle constitue la partie méridionale de la province d’Antananarivo entre le massif volcanique de l’Ankaratra et la rivière Mania à la limite de la province de Fianarantsoa. Située en plein centre de l’île, elle est délimitée :

  • à l’Est par les régions d’Alaotra-Mangoro et d’Atsinanana ;
  • à l’Ouest par la région de Menabe ;
  • au Nord par les régions d’Analamanga, d’Itasy et de Bongolava ;
  • et au Sud par la région d’Amoron’i Mania.

Elle est subdivisée en sept districts : Ambatolampy, Antanifotsy, Antsirabe I, Antsirabe II, Betafo Faratsiho et Mandoto. Le chef-lieu de la région est Antsirabe I, situant à 1500 m d’altitude dans une cuvette entourée de volcans. Il se trouve à 167 km au Sud de la capitale de Madagascar, en empruntant la RN7.

La région Vakinankaratra est limitée par les coordonnées géographiques suivantes :

  • entre 18°59’ et 20°03’ de latitude Sud ;
  • entre 46°17’ et 47°19’de longitude Est.

La région se caractérise par les hauts plateaux, les collines plus ou moins escarpées et les massifs volcaniques. Elle dispose de nombreuses sources d’eau thermale (chaudes) ou minérale encore exploitées aujourd’hui. Les vertus de ses eaux découvertes par deux missionnaires norvégiens au XIXe siècle, y ont attirés des personnages illustres. Les souverains eux-mêmes venaient y soigner leurs rhumatismes. La région couvre une superficie totale de19 098 km².

Tableau 1. Superficie des districts dans la région de Vakinankaratra

Unité : km2

District Superficie en km2
Ambatolampy

1 709

Antanifotsy

3 425

Antsirabe I

180

Antsirabe II

2 769

Betafo

4 607

Faratsiho

2 015

Mandoto

4 500

TOTAL

19 205

Source : Région Vakinankaratra 2008

Relief         

La région Vakinankaratra fait partie des hautes terres. Son relief se distingue par une altitude plus élevée et elle est dominée par des sols volcaniques comprenant plusieurs bassins aménagés : Ambohibary et Faratsiho.

Son relief est marqué par l’existence de trois ensembles naturels :

  • le Centre est caractérisé par le massif volcanique de l’Ankaratra où se trouve la plus haute altitude de la Province d’Antananarivo qui culmine à 2 644 mètres, le Tsiafajavona ;
  • au Sud, la constitution de l’Ankaratra a provoqué dans la partie occidentale une série d’effondrements favorisant la formation de dépressions à fond alluvial et présentant de nombreux cratères et lacs ;
  • la zone méridionale, dominée par la chaîne de l’Ibity est constituée d’une succession de petites cuvettes au sol sableux, jonché de blocs de quartzite de toute taille.

Le Moyen Ouest de Vakinankaratra est constitué par la pénéplaine de Mandoto-Ramaritina où l’altitude s’abaisse à 1 000 m.

Hydrologie         

La Mahajilo et ses affluents (la Mania, la Kitsamby, la Sakay), ainsi que le Bas Mangoro et son affluent Onive), traversent la région de Vakinankaratra. Dans l’ensemble, le réseau hydrographique semble dense et assez hiérarchisé.

Pédologie

Basée sur les facteurs pédologiques et climatiques, la Région Vakinankaratra se caractérise par la typologie suivante :

  • les zones du massif de l’Ankaratra se caractérisent par un climat de type de haute montagne.
  • les zones des plateaux et plaines du Moyen Ouest disposent également tous les atouts au développement des cultures variées, de l’élevage et de la pisciculture.

Entre autres, deux types de sols dominent la région (Source : Monographie UPDR, 2003)
Les sols ferralitiques humifères noirs ou ando sols, caractéristiques des régions situées au dessus de 2 000 m d’altitude et qui se distingue par l’épaisseur de l’horizon supérieur humifère noir, limoneux, très poreux, gorgé d’eau. Ce type de sol couvre une grande partie de la région. Ils sont d’évolutions très diverses, pouvant porter du maïs, du manioc, et peuvent se prêter à la culture de pommes de terre et à l’arboriculture.

Les sols hydro morphes qui sont constitués de marais actuels et de marais anciens modifiés par le drainage ou sols alluvionnaires issus du bassin versant exclusivement basaltique. Ce type constitue les bas-fonds portent en plus du riz, des cultures de contre saison.

Il faut d’ores et déjà faire attention, car l’exploitation du sol, de par sa potentialité, doit s’accompagner d’une lutte incessante pour la conservation et la restauration des sols, ce qui suppose l’interdiction, voire l’éradication des feux de brousse, la promotion, la mise au point de procédés destinés à freiner le rythme d’érosion, le développement des pratiques culturales non érosives (cultures en courbes de niveau), les amendements et la fertilisation doivent également intervenir massivement.

Géologie        

La Région Vakinankaratra présente une caractéristique comme transition entre le pays merina et le Betsileo. Sa géologie se démarque par son volcanisme fin tertiaire Trois ensembles géologiques peuvent être distingués :

  • le socle cristallin dans la partie Ouest et Sud qui est constitué des schistes cristallins et des roches à éruptions essentiellement granite ;
  • le massif volcanique dans le nord est constitué par les formations volcaniques anciennes et les formations volcaniques récentes ou subactuelles ;
  • les cuvettes volcano-lacustres au centre est, qui a comme origine l’abaissement du compartiment Ouest après fractures d’une surface initiale. Ces cuvettes contiennent de dépôt de sédiments qui serait conséquent à la formation des massifs de l’Ankaratra qui aurait joué le rôle de barrage pour le réseau hydrographique qui s’écoulait initialement vers l’Ouest.

Formation végétale

La région de Vakinankaratra est caractérisée par une faible superficie couverte de forêt primaire, et on note l’existence de deux types de forêts à savoir :

  • forêts claires sclérophylles de montagne qui s’étend ;
  • forêts denses humides de moyenne altitude.

Dans les bas-fonds de la région, on rencontre des marais à joncs et parfois à Viha, quelques vestiges de forêts galeries qui sont en voie de disparition. Selon les données recueillis auprès des districts lors de l’enquête du CREAM en 2009, la superficie de la forêt existante est de 54 506 ha qui représentent une proportion de couverture forestière d’un peu moins de 4 % par rapport à la superficie de la région.

Climatologie

Le climat de la région est caractérisé par l’existence de trois saisons bien individualisées :

  • une saison pluvieuse et moyennement chaude, de novembre à mars ;
  • une saison fraîche et relativement sèche de mai à septembre ;
  • une saison fraîche et relativement froide d’avril en octobre.
  1. a) Température

La Région Vakinankaratra est la région qui a une température la plus fraiche dans tout Madagascar. Son climat est de type « tropical d’altitude » dans les parties élevées de l’Est et du Centre (Antanifotsy, Antsirabe I et Antsirabe II, Faratsiho, Ambatolampy).

La température moyenne de la région est de 17 °C avec un maxima de 25 °C (de octobre à novembre) et un minima de 5 °C en juin. Dans les parties élevées de l’Est et du Centre, les températures moyennes se situent autour de 13 °C, le district d’Antanifotsy ayant une moyenne de 13,7 °C avec des maxima de 25,8 °C et des minima de 1 °C. Par contre, dans le Moyen Ouest, le district de Betafo enregistre une moyenne annuelle de température de 21 °C avec des maxima de 30,8 °C et des minima de 10,2 °C.

Les températures ne présentent pas trop de risque pour les diverses spéculations agricoles, sauf dans les hautes altitudes où quelques dégâts de gel sont enregistrés une année sur cinq. La région de Vakinankaratra est dotée de 22 stations météorologiques, dont seulement trois sont fonctionnelles.

  1. b) Pluviométrie

La pluviométrie de la région décroit d’Est en Ouest. La précipitation moyenne est de 1 505,9 mm en 109 jours avec un maximum de 1 952 mm en 122 jours à Faratsiho et un minimum de 1 335,3 mm en 116 jours à Antanifotsy. Aucun mois n’est sec sauf le moyen Ouest.

En effet, du côté abondance de pluies, on peut distinguer :

  • une saison sèche au cours de laquelle l’irrigation est toujours nécessaire et ;
  • une saison humide où l’abondance de l’eau entraîne l’inondation durant la période cyclonique.Partout donc, la maîtrise de l’eau est indispensable.
  • La pluviométrie, au point de vue quantité de précipitation annuelle, ne présente pas de grande différence sur les statistiques de 20 ou 30 ans, c’est la répartition dans l’année qui comporte parfois des mois secs trop longs au début de la saison, ne permettant pas ainsi un bon démarrage de la campagne agricole, surtout pour les rizicultures de bas-fonds.

Cadre administratif

Généralités sur les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les Services Techniques Déconcentrées (STD)

  1. a) Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)

Une collectivité territoriale décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière1.

  1. b) La région

D’après la loi 2004-001 du 17 juin 2004, Madagascar est subdivisée en 22 régions. Se définit comme étant une collectivité publique à vocation économique et social, la région dirige, dynamise, coordonne et harmonise le développement économique et social de l’ensemble de son territoire. Elle assure la planification, l’aménagement du territoire et la mise en oeuvre des actions de développement.

La région est à la fois des collectivités territoriales décentralisées et des circonscriptions administratives. En tant que Collectivité Décentralisée, elle dispose de la personnalité morale, de l’autonomie financière, et s’administre par des conseils régionaux. En tant que circonscription administrative, elle regroupe l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat au niveau régional.

La région de Vakinankaratra est composée de 7 districts à savoir Ambatolampy, Antanifotsy, Faratsiho, Antsirabe I, Antsirabe II, Betafo, Mandoto. Elle s’étend sur une superficie de 19 098 km2 ; elle est composée de 86 communes et 998 fokontany. Elle est dirigée par le Chef de région qui représente l’Etat dans sa circonscription. La région harmonise, coordonne le développement des communes dans leur territoire.

Source : loi 2004-001 du 11 juin 2006

Les districts

Le décret de création des districts stipule : Le district est une circonscription administrative relevant de la région dont les limites territoriales coïncident avec celles des anciennes sous préfecture, ex  fivondronampokontany. Il comprend un ou plusieurs arrondissements administratifs. Les chefs districts et leurs adjoints sont nommés par l’Etat central.

Les communes

La commune est une collectivité décentralisée de base au même titre que la région. Elle est une collectivité locale de droit public dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative. Ses organes, le maire et les conseillers sont élus au suffrage universel direct et administrent librement la commune. La Région Vakinankaratra est composée de 86 communes.

Source : Loi 94-007 du 26 avril 1995

Les fokontany

Le fokontany est une subdivision administrative de base au niveau de la commune. Le comité du fokontany dirigé par son président est l’auxiliaire du chef d’arrondissement, dans ses attributions administratives et fiscales Les habitants du fokontany constituent le « fokonolona ». Le fokontany, selon l’importance des agglomérations, comprend des hameaux, villages, secteurs ou quartiers. Le CTD sont dotées de l’assemblée délibérante dénommée conseil (conseil régional pour les régions, conseil municipal pour les communes urbaines, conseil communal pour les communes rurales) et d’un bureau exécutif.

Source : décret 2007- 151 du 19 février 2007

Découpage Administratif         

Les districts de la Région Vakinankaratra sont composés en moyenne de 12 communes avec un maximum de 20 communes pour le district d’Antsirabe II et une seule commune pour le district d’Antsirabe I.

Tableau 3. Découpage Administratif et territorial de la région

Unité : nb

Districts

Nombre des communes

Nombre de fokontany

Ambatolampy

18

1f62

Antanifotsy

12

248

Antsirabe I

1

60

Antsirabe II

20

204

Betafo

18

152

Faratsiho

9

97

Mandoto

8

75

TOTAL

86

998

Source : MEEI/CREAM/Monographie 2009

Quant aux fokontany, chaque district possède en moyenne 142 fokontany, le district d’Antanifotsy présente un nombre record avec 248 fokontany, suivi d’Antsirabe II avec 204 fokontany, ensuite Ambatolampy 162 et Betafo, 152. Le district d’Antsirabe est composé de 60 fokontany.

Les services territoriaux déconcentrés         

Les services territoriaux déconcentrés sont les représentants du ministère au niveau régional. Elles ont pour mission de mettre en oeuvre la politique de leurs ministères respectifs. Elles assurent la fonction de relai du ministère centrale à un niveau plus rapproché de ses bénéficiaires. Elles rendent comptent au ministère du niveau centrale sur l’exécution des leur mission au niveau régional.

Liste nominative des services territoriaux déconcentrés dans la Région Vakinankaratra

  1. Académie Militaire Antsirabe
  2. Tribunal de Première Instance Antsirabe
  3. Groupement de la Gendarmerie Nationale Antsirabe
  4. Ecole Nationale des Sous Officiers Antsirabe (ENSOA)
  5. Brigade Régionale de la Sécurité Publique
  6. Direction Régionale de l’Administration Pénitentiaire
  7. Direction de l’Ecole Nationale des Inspecteurs et Agents de Police
  8. Direction Régionale de Développement Rural
  9. Direction Régionale de l’Éducation nationale
  10. Direction Régionale des Travaux Public
  11. Direction Régionale de l’Environnement, des Eaux et Forêts et du Tourisme
  12. Direction Régionale de la Sante Publique et du Planning Familial et de la Protection Sociale
  13. Direction Régionale de l’Économie
  14. Direction Interrégionale de la Statistique
  15. Direction Régionale des Impôts
  16. Direction Régionale de la Population
  17. Trésorerie Générale
  18. Service Régional du Travail et des Relations Professionnelles
  19. Direction Régionale du Commerce
  20. Direction Régionale de la Culture
  21. Direction Interrégionale de l’Eau
  22. Direction Régionale du Tourisme
  23. Direction de l’Office Régional du Tourisme
  24. Chambre de Commerce et de l’Industrie Antsirabe
  25. Poste du Contrôle Financier
  26. Service Régional de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
  27. Service Régional des Domaines et de Services Financiers
  28. Service Régional de la Topographie
  29. Service Régional des Jeunesses
  30. Service Régional des Sports et Loisirs
  31. Service Régional de l’Emploi
  32. Recette des Douanes
  33. Bureau du Coordonnateur Régional de l’ORN
  34. Service Régional de l’Exécution Budgétaire
  35. Service Régional du Solde et des Pensions

Graphique 1. Organigramme de la Région Vakinankaratra

vakinakaratra-organigram