Les secteurs sociaux

La santé

Les infrastructures sanitaires de la Région

a- Les infrastructures sanitaires publiques

Le système de santé à Madagascar est structuré en niveaux d’administration qui peuvent être définis par les services offerts, la qualité des personnels ainsi que les types d’infrastructures disponibles. L’encadré donné ci-dessous présente un aperçu du système de santé à Madagascar.

Encadré 2. Le système de santé à Madagascar

Le système de santé malgache comprend quatre niveaux de structures sanitaires à savoir
Les formations sanitaires de baseElles sont constituées par des Centres de Santé de Base Niveau I (CSB 1), des Centres de Santé de Base niveau II (CSB 2).

Les CSB 1 sont composés d’infirmiers et d’aides-soignants et ne dispensent que les services de
vaccination et les soins de santé de base. Les CSB 2 sont équipés de Médecin, paramédicaux, d’infirmiers, de sage-femme et offrent entre autres des soins de maternité.

Les centres de référence de premier recours

Cette catégorie comprend les Centres Hospitaliers de District niveau 1 (CHD 1) et niveau.
Les CHD 1 offrent les soins obstétricaux essentiels, mais n’assurent pas de service de chirurgie et ne disposent pas de plateau technique adéquat permettant l’établissement du diagnostic et la prise en charge des cas complexes (service d’imagerie, banque de sang et laboratoire).
Les CHD 2 sont équipés en plus, par rapport aux CHD 1,de chirurgiens, de réanimateurs. Ils
pratiquent la chirurgie d’urgence et offrent des soins obstétricaux complets.

Les Centres de Référence de second recours

Dans cette catégorie d’établissements, on compte les 22 Centres Hospitaliers de Référence Régionale (CHRR) situés au niveau de la capitale régionale (dont 4 ex- hôpitaux provinciaux).
Ces Centres de Référence devront assurer, selon le plateau technique dont ils disposent, la prise en charge des cas médicaux référés par les niveaux inférieurs ainsi que des interventions chirurgicales. Ils sont équipés de personnel de toutes spécialités.

Les Centres de Référence Nationale

Les Hôpitaux de référence de 3e recours sont composés du groupe CHU d’Antananarivo et de Mahajanga. Ce sont des Hôpitaux de Référence Nationaux et lieux de formation universitaire initiale et postuniversitaire. Ils assurent l’encadrement des hôpitaux de premier recours. Pour un meilleur équilibre régional, les hôpitaux provinciaux de Toamasina et de Fianarantsoa ont été promus au niveau de CHU. Leur personnel comprend des professeurs et des spécialistes.

Extrait de la Politique Nationale de Santé dernière version, 2005

Disponibilité de CSBI, CSB II, CHD I, CHD II et soin dentaire public

Dans la Région Analanjirofo, l’enquête du CREAM en 2009 montre que 35 Communes sont pourvues de CSB I et 58 de CSB II. Les 63 communes d’Analanjirofo sont, de ce fait, pourvues à 55 % de CSB I et 92 % de CSB II. Concernant la répartition de ces centres, le district de Fenerive-Est possède le plus de CSB I puisque sur les 12 communes qui la compose, 10 en disposent. Le district de Mananara est celui qui en possède le moins avec 3 CSB I pour 14 communes. A l’inverse, les CSB II sont plus présents, les communes de chaque district de la région en possèdent au moins un sauf à Fenerive-Est où il en manque un (01) et dans les districts de Mananara et Maroantsetra où il en manque deux (02) chacun. Par ailleurs, les CHD sont rares dans la région. Seuls les districts de Soanierana Ivongo et de Vavatenina disposent d’un (01) CHD I chacun. De même, un seul CHD II par district est disponible pour Mananara , Maroantsetra et Sainte-Marie, les autres districts n’en sont pas pourvus. Les services de soins dentaires publics sont au nombre de 6 dans la région à raison d’un (01) service par district, sauf à Fenerive-Est qui en possède deux (02) et Vavatenina qui n’en possède pas.

Tableau 34. Répartition des communes par districts selon la disposition d’infrastructures sanitaires

Unité : Effectif, commune

District

CSB I

CSB II

Maternité publique

CHD I

CHD II

Service de soin dentaire public

Total des communes du district

Fenerive-Est

10

11

12

0

0

2

12

Mananara

3

12

13

0

1

1

14

Maroantsetra

8

16

17

0

1

1

18

Sainte-Marie (Nosy Boraha)

1

1

1

0

1

1

1

Soanierana Ivongo

6

8

8

1

0

1

8

Vavatenina

7

10

10

1

0

0

10

Total pour la région

35

58

61

2

3

6

63

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009.

Salles d’accouchement

En ce qui concerne la disponibilité de chambres d’accouchement, sur les 6 districts que compose la région, 5 d’entre eux à savoir Fenerive-Est, Maroantsetra, Sainte-Marie, Soanierana Ivongo et Vavatenina disposent de maternités qui intègrent des chambres d’accouchement. Dans le district de Mananara, environ 1/3 des communes n’en disposent pas. Au total, 195 lits d’accouchement sont disponibles dans la région et c’est le district de Maroantsetra qui en possède le plus avec 87 lits contre 24 chacun pour les districts de Soanierana Ivongo et Vavatenina. Notons que le nombre de lits pour les maternités dans le district de Fenerive-Est n’est pas disponible.

Pour ce qu’il en est de l’accouchement par césarienne, celui-ci est uniquement possible à la maternité de Sainte-Marie et respectivement dans 5,8 % des communes de Maroantsetra et 7,6 % des communes de Mananara.

Tableau 35. Répartition des communes par district selon la disposition des chambres pour accouchement,
de possibilité de pratiquer une césarienne, nombre de lits d’hôpitaux publics et privés

Unité : % des communes et effectif

District

Pourcentage des communes disposant des chambres pour accouchement ( %)

Peut-on pratiquer un accouchement par césarien- ne( %)

Nombre de lit d’hôpitaux publics par district

Dispose

Ne dispose pas

Total

On peut

On ne peut pas

Total

Fenerive-Est

100.00

0.00

100.00

0.00

100.00

100.00

n.d.

Mananara

66.67

33.33

100.00

7.69

92.31

100.00

38

Maroantsetra

100.00

0.00

100.00

5.88

94.12

100.00

87

Sainte-Marie(Nosy Boraha)

100.00

0.00

100.00

100.00

0.00

100.00

22

Soanierana Ivongo

100.00

0.00

100.00

0.00

100.00

100.00

24

Vavatenina

100.00

0.00

100.00

0.00

100.00

100.00

24

Total pour la région

93.33

6.67

100.00

4.92

95.08

100.00

195

 Source : MEI/CREAM/Monographie 2009 ND : non disponible

b- Les infrastructures sanitaires privées

Au total, 5 cabinets privés sont présents dans la région dont 2 dans le district de Fenerive-Est et 1 chacun dans les districts de Mananara, Maroantsetra et Sainte-Marie. Les districts de Soanierana Ivongo et Vavatenina ne disposent pas de cette structure. En termes de maternités privés, elles sont au nombre de 3, réparties entre Fenerive-Est qui en possède 2 et une (1) à Mananara. Les hôpitaux et cliniques privés sont inexistants tandis que 5 cabinets dentaires privés ont été dénombrés dont 2 pour Fenerive-Est et 1 pour chaque district de Mananara, Maroantsetra et Sainte-Marie. On peut ainsi observer selon ces résultats de l’enquête du CREAM qu’en 2009, les districts de Soanierana Ivongo et de Vavatenina sont dépourvus d’infrastructures privées de santé. En ce qui concerne les dépôts de médicaments et officines, ils sont plus nombreux dans la région puisqu’au moins la moitié de ses communes dispose de cette infrastructure. Le district de Mananara est toutefois celui qui en possède le moins puisqu’une seule officine est disponible pour les 14 communes que compose ce district. Malgré l’absence de services sanitaires privés, le district de Vavatenina est pourvu en officine pour l’ensemble de ses communes. Enfin, sur les 18 communes que composent le district de Maroantsetra, les 2/3 disposent d’une officine.

Tableau 35 .Répartition des communes par district suivant la disposition des infrastructures sanitaires privées

Unité : effectif, commune

District

Cabinet privé

Maternité privé

Hôpital et clinique privé

Cabinet dentaire privé

Officine ou dépôt de médicament

Total des communes

Fenerive-Est

2

2

0

2

6

12

Mananara

1

1

0

1

1

14

Maroantsetra

1

0

0

1

12

18

Sainte-Marie (Nosy Boraha)

1

0

0

1

1

1

Soanierana Ivongo

0

0

0

0

4

8

Vavatenina

0

0

0

0

10

10

Total pour la région

5

3

0

5

34

63

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Accessibilité de la majorité dans les centres de santé

a- Accessibilité dans un centre de santé le plus proche

Pour toutes les communes du district de Fenerive-Est, la formation sanitaire la plus proche se trouve à moins d’1 km ; il en est de même pour 70 % des communes de Vavatenina. C’est dans le district de Mananara que les habitants souffrent le plus puisque la formation sanitaire la plus proche se trouve à 11 km et plus pour presque la totalité de ses communes (92,86 %). Les districts de Maroantsetra et de Sainte-Marie se distinguent par des formations sanitaires qui se trouvent entre 1 à 5 km ; tel est le cas pour 94,4 % des communes de Maroantsetra et pour l’unique commune du district de Sainte-Marie. Pour le district de Soanierana Ivongo, la situation est plus variée : pour environ ¼ de ses communes, la formation sanitaire la plus proche se trouve entre 6 à 10 km, le reste se répartit entre moins d’1 km pour 37,5 % et 11 km et plus pour l’autre 37,5 % de communes.

Concernant les moyens de locomotion à disposition des habitants pour se rendre à un centre de santé, les habitants de presque tous les districts de la région se déplacent à pied. Ils représentent, à cet effet, les 87,3 % de la totalité des communes de la région. Le district de Maroantsetra se distingue par l’utilisation de la pirogue comme moyen de déplacement pour 44,4 % des ménages, le reste (55,5 %) se déplaçant à pied.

Suivant les districts, la durée du parcours pour rejoindre la formation sanitaire la plus proche peut aller de moins d’1 h de temps (46 %), varier entre 1 h à 3 h (26,9 %) ou entre 3 h à une demi- journée (6,3 %) ou pratiquement plus d’une journée (92,6 %). Plus en détail, d’après le tableau ci-dessous, la durée du parcours est de moins d’1 h pour tous les habitants du district de Fenerive-Est. A Mananara, le déplacement peut prendre plus d’une journée pour les habitants de 92,8 % des communes de ce district. A Sainte-Marie, les habitants font un trajet de 1 h à 3 h en partant de leur lieu de domicile pour rejoindre la formation sanitaire la plus proche tandis qu’à Soanierana Ivongo, le trajet dure entre 3 h à une demi-journée.

b- Accessibilité des services de maternité

De même que pour les centres de santé, le district de Fenerive-Est demeure le plus privilégié puisque ses services de maternité les plus proches sont implantés à moins d’1 km. Le district de Mananara étant le plus défavorisé avec les maternités situées à 11 km et plus pour 92,8 % de ses communes. La situation pour les districts de Maroantsetra et Sainte-Marie est quasi-identique avec une distance allant de 1 à 5 km pour 94,4 % des communes de Maroantsetra et pour la commune qui constitue le district de Sainte-Marie. La distance de 6 à 10 km s’applique pour ¼ des communes de Soanierana Ivongo et 20 % des communes de Vavatenina. Notons que pour Vavatenina, même si pour 70 % de ses communes, la maternité la plus proche est à moins d’1 km, il reste tout de même 10 % pour lesquelles celle-ci se situe à 11 km et plus.

Pour une large majorité des communes de la région, soit 85,7 %, le déplacement pour rejoindre la maternité la plus proche est la marche à pied. Exception faite de 44,4 % des communes de Maroantsetra où les habitants utilisent la pirogue pour se déplacer. Cependant, il faut signaler que dans 8,3 % des communes de Fenerive-Est, la bicyclette est utilisée comme moyen de locomotion.

Répartition des communes par district suivant les moyens de locomotion utilisés par les patients pour se rendre auprès d’un service de maternité

En matière d’accessibilité, les maternités dans 64,52 % des communes de la région sont accessibles toute l’année, elles se rapportent aux maternités se trouvant dans les districts de Fenerive-Est, Maroantsetra, Sainte-Marie et Vavatenina. Les maternités de Mananara et de Soanierana Ivongo ne sont disponibles que pendant la période sèche uniquement. A cet effet, elles concernent 35,48 % des communes de la région.

Enfin, concernant la durée du parcours pour rejoindre les maternités, ce sont les habitants de Mananara qui se trouvent le plus en difficulté puisque pour 92,8 % de ses communes, le trajet requiert plus d’une journée. Il en est également ainsi pour 16,67 % des communes de Fenerive-Est. La seconde catégorie de maternité qui peut être aussi considérée comme « éloignée » concerne celles qui sont situées entre 3h à une journée du lieu d’habitation de la population : tel est le cas pour 16,67 % des communes de Fenerive-Est et la moitié des communes de Soanierana Ivongo. La distance entre 1h et 3h concerne un tiers des communes de Fenerive-Est de même que certaines communes de Mananara (7,14 %), Maroantsetra (44,4 %) et Soanierana Ivongo (50 %). Celles qui sont les moins éloignées, à savoir situées à moins d’1h des habitants, concernent un tiers des communes de Fenerive-Est, un peu plus de la moitié (55,5 %) des communes de Maroantsetra, la commune de Sainte-Marie et 70 % des communes de Vavatenina.

Les personnels soignants

a- Dans les CSBI et les CSBII

A la lecture du tableau ci-dessous, il apparaît qu’en moyenne, les districts de la région disposent de 7 médecins dans les CSB II et 26 aides sanitaires en appui. A titre d’exemple, les districts de Fenerive-Est et de Maroantsetra comptent respectivement 9 médecins appuyés par 65 aides-soignants et 13 médecins appuyés par 37 aides-soignants. A l’inverse, le district de Soanierana Ivongo ne dispose que de 6 médecins et 14 aides-soignants de même que Vavatenina avec 6 médecins et 18 aides-soignants. La région rassemble ainsi 44 médecins soit 3,7 % du nombre total de médecins au niveau national et 156 aides-soignants équivalent à 3,2 % du total national.

Au niveau des maternités, le tableau ci-dessous montre que plus de la moitié (54,1 %) des maternités des communes d’Analanjirofo disposent de médecins dans leurs maternités. Il reste cependant 44,4 % d’entre elles qui n’en possèdent pas. Notons ainsi que la maternité de Sainte-Marie ne possède pas de médecin accoucheur de même que la majorité des maternités des districts de Maroantsetra (52,9 %) et de Vavatenina (50 %). Egalement, un peu plus de 2 maternités sur 5 dans les districts de Fenerive-Est et de Mananara sont dans cette situation de même que le quart de celles de Soanierana Ivongo.

Au total, les sages-femmes sont au nombre de 28 dans la région, le district de Maroantsetra étant celui qui en possède le plus avec 10 sages-femmes au total.

b- Répartition des personnels dans les centres de santé publics

Les données recueillies lors de l’enquête du CREAM en 2009 montrent que 52 médecins généralistes ainsi que 10 médecins spécialistes travaillent dans les centres et cabinets de santé de la région. Ces quotas représentent respectivement 6,9 % du nombre de médecins spécialistes au niveau national et 3,7 % du nombre total de généralistes. Notons que les districts de Soanierana Ivongo et de Vavatenina ne disposent pas de médecins spécialistes tandis que sur les 10 que comptent la région, 5 d’entre eux sont installés dans le district de Fenerive-Est. La répartition des médecins généralistes est plus ou moins uniforme, le district de Fenerive-Est étant celui qui en possède le plus avec douze médecins et le district de Soanierana Ivongo possédant le moins avec cinq médecins.

Le nombre de paramédicaux (aides-sanitaires, infirmiers, sages-femmes) est de 182 au total dans la région, soit en moyenne entre 3 et 4 paramédicaux par médecin toutes spécialités confondues. Les aides-sanitaires sont plus nombreux à Fenerive-Est (14 aides-sanitaires) et Vavatenina (12 aides-sanitaires). Les infirmiers et infirmières sont pour leur part plus nombreux toujours à Fenerive-Est (21 infirmiers) et Maroantsetra (19 infirmiers) tandis que Vavatenina n’en possède que 2. Enfin, un peu plus de la moitié des sages-femmes de la région exercent à Fenerive-Est tandis que Sainte-Marie n’en dispose que 2. Ramené au nombre de paramédicaux au niveau national, les parts de la région sont respectivement de 6 % pour les aides-sanitaires, 4,9 % pour les infirmiers et infirmières et 5,1 % pour les sages-femmes.

Les services de santé

a- Utilisation du service de maternité public en 2008

Pour l’ensemble de la Région Analanjirofo, 9 119 accouchements ont été enregistrés au cours de l’année 2008. Dans le même temps, 18 décès maternels à l’accouchement ont été signalés de même que 208 décès infantiles. Les districts de Mananara et Maroantsetra totalisent environ 73,5 % de ces décès infantiles.

En ce qui concerne le taux de décès maternels à l’accouchement par rapport au nombre d’accouchement, il est de 1,97 ‰ pour l’ensemble de la région. Avec un taux de 4,33 ‰ pour
Sainte-Marie et 3,99 ‰ pour Mananara, ces 2 districts possèdent les taux les plus élevés de la région. D’autre part, le taux de décès infantile à l’accouchement par rapport au nombre d’accouchement est de 22,8 ‰ où les districts de Mananara et Sainte-Marie ont enregistré les plus forts taux.

Tableau 47. Répartition des communes selon le nombre de décès maternels ramené au nombre d’accouchement dans les maternités publiques (‰)

Unité : ‰ et effectif

District

Nombre d’accouchement dans les maternités publiques

Nombre de décès maternels à l’accouchement

Nombre de décès infantile à l’accouchement

Nombre de décès maternels à l’accouchement ramené au nombre d’accouchement (‰)

Nombre de décès infantile à l’accouchement ramené au nombre d’accouchement (‰)

Fenerive-Est

1 899

0

0

0,00

0,00

Mananara

1 753

7

91

3,99

51,91

Maroantsetra

2 578

5

62

1,94

24,05

Sainte-Marie (Nosy Boraha)

231

1

10

4,33

43,29

Soanierana Ivongo

1 099

2

18

1,82

16,38

Vavatenina

1 559

3

27

1,92

17,32

Total pour la région

9 119

18

208

1,97

22,81

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

b- Utilisation du service de maternité privé en 2008

En se référant au Tableau 35 (les infrastructures sanitaires privées), les maternités privées sont au nombre de 3 dans la région dont 2 à Fenerive-Est et 1 à Mananara. Pendant l’année 2008, la maternité privée de Mananara a enregistré deux (2) accouchements. Aucuns décès que ce soit maternels ou infantiles à l’accouchement ne se sont produits dans cette maternité pendant cette même année.

Tableau 48. Répartition des communes selon le nombre de décès maternels ramené au nombre d’accouchement dans les maternités privées (‰)

Unité : ‰ et effectif

District

Nombre d’accouchements dans les maternités publiques

Nombre de décès maternels à l’accouchement

Nombre de décès infantiles à l’accouchement

Nombre de décès maternels à l’accouchement ramené au nombre d’accouchement (‰)

Nombre de décès infantiles à l’accouchement ramené au nombre d’accouchement (‰)

Fenerive-Est

0

0

0

Mananara

2

0

0

0

0

Maroantsetra

0

0

0

Sainte-Marie (Nosy Boraha)

0

0

0

Soanierana Ivongo

0

0

0

Vavatenina

0

0

0

Total pour la région

2

0

0

0

0

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Accès aux services de la santé

a- Nombre de consultations dans les centres de soin public en 2008

Les centres de soin public de la région ont enregistré au total 176 617 consultations pendant l’année 2008. Les hôpitaux de Fenerive-Est ont connu le plus de consultations avec un taux de 41,5 % suivi par ceux de Maroantsetra (20,6 %). A l’inverse, les hôpitaux de Mananara n’ont enregistré qu’environ 1,5 % des consultations de la région.

Tableau 49. Répartition des communes selon le nombre de consultation dans les centres de soin public en 2008

Unité : Effectif et %

District

Nombre de consultation dans les centres de soin public en 2008

Part du district par rapport à l’ensemble de la Région ( %)

Fenerive-Est

73 352

41,53

Mananara

2 778

1,57

Maroantsetra

36 520

20,68

Sainte-Marie (Nosy Boraha)

10 135

5,74

Soanierana Ivongo

24 889

14,09

Vavatenina

28 943

16,39

Total pour la région

176 617

100,00

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

b- Le service de planning familial public

Le service de planning familial public est présent uniquement dans 3 districts de la région à savoir Fenerive-Est, Mananara et Maroantsetra. Toutes les communes de Fenerive-Est sont couvertes par ce service tandis que pour les 2 autres districts, seules 7,1 % et 5,5 % des communes en disposent respectivement pour Mananara et Maroantsetra. Pendant l’année 2008, le nombre des femmes affiliées à ce service dans le district de Mananara a connu une diminution de son effectif de 14 personnes par rapport à l’année précédente. A Maroantsetra à l’inverse, le nombre de femmes affiliées a connu une augmentation significative, soit environ 1 114 femmes de plus en 2008 lorsqu’elles n’étaient que 400 en 2007. Notons que pour le district de Sainte-Marie, même si aucun service de ce type n’y est répertorié, environ 242 femmes ont déclaré qu’elles sont affiliées. Au total, au cours de l’année 2008, 1 807 femmes de la région sont affiliées à un service de planning familial public.

Tableau 50. Répartition des communes par district selon le nombre et pourcentage des services de planning familial public

Unité : % des communes et effectifs

District

Existence d’un planning familial public dans la commune

Nombre de femmes affiliées au service de planning familial

Dispose

Ne dispose pas

Total

2007

2008

Variation

Fenerive-Est

100.00

0.00

100.00

0

0

0

Mananara

7.14

92.86

100.00

65

51

-14

Maroantsetra

5.56

94.44

100.00

400

1 514

1 114

Sainte-Marie (Nosy Boraha)

0.00

100.00

100.00

0

242

242

Soanierana Ivongo

0.00

100.00

100.00

0

0

0

Vavatenina

0.00

100.00

100.00

0

0

0

Total de la région

22.22

77.78

100.00

465

1 807

1342

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Education

Les infrastructures scolaires de la Région

Globalement, le système éducatif à Madagascar comprend cinq niveaux : l’alphabétisation et le préscolaire, l’enseignement primaire, l’enseignement secondaire général (collège et lycée), la formation technique et professionnelle et l’enseignement supérieur et la recherche scientifique. L’enquête menée par le CREAM en 2009 a porté sur les types d’infrastructures correspondant aux niveaux de l’enseignement primaire, de l’enseignement secondaire existant dans la région, leur appartenance (publique ou privée) ainsi que sur leur répartition spatiale.

a- Les infrastructures scolaires publiques

  • Les écoles primaires publiques ou EPP

Le ci-après montre que toutes les communes des 6 districts de la région disposent d’un EPP, au même titre qu’au niveau national. Au total 1 177 EPP ont été recensés dans les 810 fokontany qui composent la région. Chaque fokontany dispose d’au moins 1 EPP exception faite de Vavatenina où on peut avoir en moyenne jusqu’à 2 EPP par fokontany. Quant aux EPP communautaires, elles sont au nombre de 333 au total dans la région, représentant 5,7 % de la part nationale.

En ce qui concerne le nombre de salles de classe, on en a recensé 3 725 au total dans la région soit une moyenne de 3,1 salles de classe par EPP (notons qu’au niveau national, la moyenne est de 2,6 salles de classe par EPP).

  • Les collèges d’enseignement général ou CEG

Dans l’ensemble, 84,1 % des communes de la région possèdent un CEG, ce qui représente un taux élevé par rapport à la moyenne nationale de 70,2 %. Toutes les communes de Mananara, Sainte-Marie, Soanierana Ivongo, Vavatenina disposent d’un CEG implanté sur leur territoire. Ce qui n’est pas toutefois le cas pour 16,7 % des communes de Fenerive-Est et 44,4 % de celles de Maroantsetra. En tout et pour tout, la région compte environ 57 CEG représentant ainsi 4,9 % de la proportion nationale. Les CEG communautaires sont au nombre de 3 et sont tous situés dans le district de Maroantsetra.

Du point de vue logistique, 386 salles de classe ont été recensées soit en moyenne entre 7 et 8 (7,7) classes par établissement ; chiffre qui est supérieur à la moyenne nationale de 6,6 classes par établissement. Il existe toutefois une disparité entre les districts concernant la répartition de ces salles de classe. En effet, si dans les districts de Fenerive-Est et de Maroantsetra, le nombre de salles de classes peut aller jusqu’à 10 ou 11 par établissement, dans le district de Vavatenina celui-ci n’est que de 4 en moyenne. Dans les autres districts,le nombre moyen de salles de classe par CEG varie de 5 à 7.

  • Les lycées publics d’enseignement général

Au total, le taux de communes pourvues en lycées publics dans la région est de 9,5 %, soit un taux légèrement supérieur à la moyenne nationale de 8,8 %. Chaque district de la région dispose d’un (1) lycée soit 6 au total représentant 4,2 % de la part nationale. Chaque lycée possède 8 salles de classe en moyenne mais en observant plus en détail chaque district, le nombre de salles de classe par lycée varie de 14 (le plus élevé) pour le lycée de Fenerive-Est à 4 (le moins élevé) pour le lycée de Soanierana Ivongo.

  • Les lycées publics d’enseignement technique

Les lycées de cette catégorie sont au nombre de 2 dans la région dont 1 à Mananara Avaratra pour le CFP.II et 1 à Maroantsetra. Le Centre de Formation Professionnel de Mananara dispose de 7 salles de classe tandis que celui de Maroantsetra en possède 9.

Tableau 51. Les infrastructures scolaires publiques en 2008 dans la Région Analanjirofo  

Fenerive-Est

Mananara-Nord

Maroantsetra

Sainte-Marie

Soanierana Ivongo

Vavatenina

Ensemble Région

Niveau national

Disponibilité des infrastructures

Existence d’EPP

100 %

100 %

100 %

100 %

100 %

100 %

100 %

100 %

Existence de CEG

83,3 %

100 %

55,6 %

100 %

100 %

100 %

84,1 %

70,2 %

Existence de Lycée

8,3 %

7,1 %

5,6 %

100 %

12,5 %

10 %

9,5 %

8,8 %

Nombre d’infrastructures1

Nombre d’EPP

293

233

200

17

167

267

1177

5,0 %

Nombre d’EPP communautaire

91

44

54

2

51

91

333

5,7 %

Nombre de CEG

10

14

10

3

10

10

57

4,9 %

Nombre de CEG communautaire

0

0

3

0

0

0

3

3,0 %

Nombre de Lycées ens. géneral

1

1

1

1

1

1

6

4,2 %

Nombre de lycée technique et CFP II

0

1

1

0

0

0

2

Nombre des salles de classe1

Dans les EPP

921

867

735

80

474

648

3725

7,0 %

Dans les CEG

116

102

102

16

45

60

441

5,7 %

Dans les Lycées ens. géneral.

14

9

9

6

4

8

50

3,0 %

Dans le lycée technique

0

7

9

0

0

0

16

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

b- Les infrastructures scolaires privées.

Les infrastructures scolaires privées, comme celles du secteur public, peuvent être catégorisées selon les trois niveaux d’enseignement. Nous allons ainsi voir dans les sections suivantes et à l’aide du Tableau  ci-dessous, l’état des lieux des écoles primaires privées, des collèges privés et des lycées privés et techniques existant dans la région.

  • Les écoles primaires privées

En 2008, les résultats des enquêtes du CREAM ont montré que 28,6 % des communes de la région ont accès à des écoles primaires privées, soit quasiment la moitié de la moyenne nationale qui est de 57,6 %. En tout, 55 écoles primaires privées ont été recensées dans la région. Plus du tiers de ces écoles (20 écoles) se trouvent à Fenerive-Est et la proportion des autres districts varie de 4 écoles à Sainte-Marie à 9 écoles à Vavatenina.

En termes de nombre de salles de classe, les écoles primaires privées de la région disposaient de 286 salles de classe, ce qui fait en moyenne entre 5 et 6 salles de classe (5,2) par école. Toutefois, la répartition est différente selon les districts : si à Maroantsetra, le nombre de salles de classe par école peut aller jusqu’à 8, à Sainte-Marie celui-ci n’est que de 3 salles de classe par école. Pour les autres districts, le nombre varie entre 4 à 6.

  • Les collèges privés

Au total, 27 % des communes d’Analanjirofo disposent de collèges privés, soit 1,4 points de plus que la moyenne nationale (25,6 %). Ces collèges sont au nombre de 33 dont les districts de Fenerive-Est et de Maroantsetra sont les plus pourvus avec 9 collèges chacun tandis que Sainte-Marie n’en dispose que d’1. Les collèges privés de la région représentent 2,2 % de la part nationale.

Au niveau logistique, 182 salles de classe ont été recensées avec une moyenne située entre 5 et 6 salles de classe (5,5) par collège. Le minima est pour le district de Soanierana Ivongo où pour les 4 collèges privés situés dans la région, le nombre de salles de classe est de 3,7 alors que ce ratio peut atteindre 6,1 salles de classes par collège pour le district de Maroantsetra. Notons que le seul collège privé dans le district de Sainte-Marie dispose de 4 salles de classe.

  • Les lycées privés

En 2008, 10,9 % des communes d’Analanjirofo avaient accès à un lycée privé. Ces lycées, au nombre de 9 au total, se répartissent comme suit : 4 lycées privées pour le district de Maroantsetra, 2 pour Fenerive-Est et 1 lycée privée pour chacun des districts de Mananara Avaratra, Soanierana Ivongo et Vavatenina. Aucun lycée privé n’est installé à Sainte-Marie.

En termes de salles de classe, elles sont au nombre de 46, ce qui fait en moyenne moins d’une salle de classe par lycée (0,8). Elles varient de 5 salles de classe seulement pour les 21 lycées privés de Vavatenina à 3 à 5 salles de classes par lycée pour les autres districts.

  • Lycée privé d’enseignement technique

En 2008, il n’y avait pas de lycée privé d’enseignement technique dans la région.
Tableau 52. Les infrastructures scolaires privées en 2008 dans la Région Analanjirofo

Unité : % des communes et effectifs

Fenerive-Est

Mananara-Avaratra

Maroantsetra

Sainte-Marie

Soanierana Ivongo

Vavatenina

Ensemble Région

Niveau national

Disponibilité des infrastructures

Existence d’école primaire privée

50 %

14,3 %

11,1 %

100 %

25 %

50 %

28,6 %

57,6 %

Existence de collège privé

33,3 %

21,4 %

27,8 %

100 %

25 %

20 %

27 %

25,6 %

Existence de lycée Privé

8,3 %

7,1 %

100 %

0 %

12,5 %

10 %

10,9 %

8,0 %

Nombre d’infrastructures1

Ecoles primaires privées

20

8

8

4

6

9

55

0,9 %

Collèges privés

9

7

9

1

4

3

33

2,2 %

Lycées privés

2

1

4

0

1

1

9

2,0 %

Nombre des salles de classe1

Dans les écoles primaires privées 94 51 64 13 25 39 286 1,2 %
Dans les collèges privés 59 31 55 4 15 18 182 2,7 %
Dans les lycées privés 10 7 21 0 3 5 46 2,0 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, 5Part de la région par rapport au niveau national.

Accessibilité Education

L’accès de la population à l’encadrement pédagogique est mesuré à partir de deux outils : d’une part, en mesurant la distance parcourue par la majorité de la population au sein de chaque Commune pour rejoindre l’infrastructure pédagogique la plus proche, et d’autre part, l’identification des moyens de transport utilisés pour accéder à ces infrastructures. Il est également nécessaire d’identifier la localisation et le statut (public ou privé) auquel appartient l’infrastructure pédagogique. Dans les paragraphes qui suivent, nous allons donc aborder le sujet concernant l’accès de la population par rapport aux trois niveaux d’enseignement : le primaire, le secondaire de premier cycle et le secondaire de second cycle.

a- Dans l’enseignement primaire

Distance
D’après l’enquête monographique 2009, la distance pour la majorité de la population de l’école primaire la plus proche est variable. Ainsi, pour 69,8 % de la population de la région, l’école primaire la plus proche se situe à moins d’1 km. Sont compris dans cette catégorie, la population dans toute les communes de Vavatenina, 94,4 % à Maroantsetra, 78,6 % à Mananara et 50 % à Fenerive-Est. Pour la population des districts de Sainte-Marie et Soanierana Ivongo, l’école primaire la plus proche se trouve entre 1 à 5 km de même que pour 50 % des communes de Fenerive-Est et 5,6 % des communes de Maroantsetra. La distance la plus éloignée concerne 21,4 % des communes de Mananara Avaratra où la majorité de la population parcourt entre 6 à 10 km pour rejoindre l’école primaire la plus proche.
 Moyen de déplacement

Pour rejoindre l’école primaire la plus proche, tous les élèves de la région pratiquent la marche à pied.

 Statut
L’école primaire la plus proche de chaque commune dispose d’un statut public.

Tableau 53. Répartition des communes selon la distance pour la majorité de la populationde l’école primaire la plus proche dans la Région Analanjirofo

Unité : % des communes

District

Moins de 1 km

1 à 5 km

6 à 10 km

Fenerive-Est

50 %

50 %

0 %

Mananara-Avaratra

78,6 %

0 %

21,4 %

Maroantsetra

94,4 %

5,6 %

0 %

Sainte-Marie

0 %

100 %

0 %

Soanierana Ivongo

0 %

100 %

0 %

Vavatenina

100 %

0 %

0 %

Ensemble de la région

69,8 %

25,4 %

4,8 %

Source: MEI/CREAM/Monographie 2009

b- Dans l’enseignement secondaire du premier cycle

Distance
Concernant les collèges, la majorité de la population de la région parcourt encore une assez longue distance pour y accéder. Ainsi, si dans environ 2/5 des communes (41,3 %), le collège le plus proche est situé à moins d’1 km, pour environ une proportion de 58.7 % d’autres communes, la distance varie de 1 km jusqu’à 11 km et plus. Les élèves qui font le moins de trajet (moins d’1 km) sont ceux qui habitent dans toutes les communes de Vavatenina, de même que la population de 22,3 % des communes de Maroantsetra et 85,7 % des communes de Mananara. Les élèves qui parcourent une distance de 1 à 5 km sont ceux qui habitent dans les communes de Fenerive-Est et Sainte-Marie ainsi qu’environ 1/3 des élèves de Maroantsetra et Soanierana Ivongo, et dans une moindre mesure les élèves de Mananara. A plus longue distance, entre 6 à 10 km, sont concernés 44,4 % des élèves dans les communes de Maroantsetra et 12,5 % à Soanierana Ivongo. Enfin, la majorité des élèves dans 50 % des communes de Soanierana Ivongo parcourent encore 11 km et plus pour rejoindre le collège le plus proche.

 Moyen de déplacement

Pour aller au collège (CEG ou collège privé) le plus proche, la majorité des élèves se rendent à pied. Par ailleurs, cet établissement le plus proche est sis dans leur commune d’origine sauf pour quelques élèves dans les communes du district de Maroantsetra.
 Statut

En général, le collège le plus proche pour la majorité des élèves dispose d’un statut public.

Tableau 54. Dans l’enseignement secondaire du second cycle

Unité : % des communes

District

Moins de 1 km

1 à 5 km

6 à 10 km

11 km et plus

Fenerive-Est

0 %

100 %

0 %

0 %

Mananara-Avaratra

85,7 %

14,3 %

0 %

0 %

Maroantsetra

22,3 %

33,3 %

44,4 %

0 %

Sainte-Marie

0 %

100 %

0 %

0 %

Soanierana Ivongo

0 %

37,5 %

12,5 %

50 %

Vavatenina

100 %

0 %

0 %

0 %

Ensemble de la région

41,3 %

38,1 %

14,3 %

6,3 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

 

c- Dans l’enseignement secondaire du second cycle

Distance
Pour une large majorité des élèves de la région, le lycée (public, privé ou confessionnel) le plus proche se trouve de 6 à 11 km et plus de leur lieu d’habitation. Plus de 80 % des lycées dans les districts de la région sont ainsi dans ce cas sauf à Sainte-Marie où le lycée se trouve à une distance entre 1 à 5 km. Les lycées se trouvant à moins d’1 km sont de faible proportion : 10 % des communes de Vavatenina sont concernées de même que respectivement 7,1 % et 5,6 % des communes de Mananara et Maroantsetra.

Moyen de déplacement

En général, le lycée le plus proche pour la majorité des élèves est en dehors de leur commune
d’origine. Aucunes données ne sont disponibles sur le moyen de déplacement des élèves.
Statut

Le lycée le plus proche, tout statut confondu, pour la majorité des élèves est public.

Tableau 55. Répartition des communes par district selon la distance pour la majorité de la population du lycée (public, privé ou professionnel) le plus proche

Unité : % des communes

District

Moins de 1 km

1 à 5 km

6 à 10 km

11 km et plus

Fenerive-Est

0 %

16,7 %

0 %

83,3 %

Mananara-Nord

7,1 %

0 %

0 %

92,9 %

Maroantsetra

5,6 %

0 %

11,1 %

83,3 %

Sainte-Marie

0 %

100 %

0 %

0 %

Soanierana Ivongo

0 %

12,5 %

0 %

87,5 %

Vavatenina

10 %

0 %

0 %

90 %

Ensemble de la région

4,8 %

6,3 %

3,2 %

82,7 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Personnel Enseignant

a- Dans l’enseignement primaire

  • Dans les écoles primaires publiques (EPP)

Durant l’année scolaire 2007-2008, l’effectif total des enseignants dans les EPP de la région s’élève à 4 526 et représente 7,5 % de l’effectif national. Ces enseignants se répartissent dans les écoles de la région comme suit : un peu plus du quart (27,9 %) soit 1 263 à Fenerive-Est, environ 19 % dans chaque district de Mananara, Maroantsetra et Vavatenina, soit respectivement 863, 876 et 882. Le district de Soanierana Ivongo regroupe environ 12 % des enseignants de la région avec 548 enseignants contre 94 seulement à Sainte-Marie. Concernant les enseignants pris en charge par le FRAM, ils représentent 58,2 % des enseignants de la région. La répartition par district des enseignants FRAM ne présente pas beaucoup d’écart, celle-ci variant entre 54,7 % pour Fenerive-Est à 64,9 % pour Mananara. Toutefois, la proportion des enseignants FRAM dans les EPP de Sainte-Marie n’est que de 19,1 %.
Tableau 56. Effectifs des enseignants des EPP par district dans la Région Analanjirofo durant l’année scolaire 2007-2008

Unité : Effectif

District

Total des Enseignants (07-08)

Enseignants FRAM (07-08)

( %) d’enseignants FRAM

Fenerive-Est

1 263

691

54,7

Mananara-Nord

863

560

64,9

Maroantsetra

876

507

57,9

Sainte-Marie

94

18

19,1

Soanierana Ivongo

548

342

62,4

Vavatenina

882

516

58,5

Ensemble de la région

4 526

2 634

58,2

Par rapport au niveau national

7,5 %

7,9 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

  • Dans les écoles primaires privées

Au total, pendant cette même année scolaire 2007-2008, le nombre d’enseignants privés dans la région a été de 264, ce qui représente 1,3 % de la proportion nationale. Parmi ces enseignants, 13 seulement servent dans le district de Sainte-Marie tandis que pour les autres districts, la proportion varie entre 75 à Fenerive-Est et 28 à Soanierana Ivongo.

Tableau 57. Effectifs des enseignants des écoles primaires privées par district dans la Région Analanjirofo durant l’année scolaire 2007-2008

Unité : Nb

District

Nombre d’enseignants durant l’année scolaire 2007-2008

Fenerive-Est

75

Mananara-Avaratra

54

Maroantsetra

48

Sainte-Marie

13

Soanierana Ivongo

28

Vavatenina

46

Ensemble de la région

264

Par rapport au niveau national

1,3 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

b- Dans l’enseignement secondaire du premier cycle

  • Dans les collèges publics (CEG)

Pendant l’année scolaire 2007-2008, le nombre d’enseignants de CEG dans la Région Analanjirofo a été de 822, soit 6,1 % de l’effectif national. La part la plus grande revenait au district de Fenerive-Est avec 205 enseignants au total suivi de Vavatenina avec 174 enseignants. Dans les autres districts, la proportion variait entre 38 enseignants pour Sainte-Marie à 154 pour Maroantsetra.

Les enseignants de CEG pris en charge par le FRAM représentaient 41,1 % du nombre total d’enseignants de la région. Ainsi, pratiquement la moitié (49,5 %) des enseignants de CEG de Soanierana Ivongo rentre dans cette catégorie de même que 53,4 % de ceux de Vavatenina. Les enseignants FRAM étaient moins nombreux à Sainte-Marie (21,1 %) et Maroantsetra (29,9 %).

Tableau 58. Effectifs des enseignants dans les CEG, par district dans la Région Analanjirofo

Unité : Effectif et %

District

Total des Enseignants
(2007-2008)

Enseignants FRAM (2007-2008)

Pourcentage ( %) Enseignants FRAM

Fenerive-Est

205

92

44,9

Mananara-Nord

148

48

32,4

Maroantsetra

154

46

29,9

Sainte-Marie

38

8

21,1

Soanierana Ivongo

103

51

49,5

Vavatenina

174

93

53,4

Ensemble de la région

822

338

41,1

Par rapport au niveau national

6,1 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

  • Dans les collèges privés

Les enseignants de collège privé étaient au nombre de 298, soit 1,5 % de l’effectif national. Avec 114 enseignants ayant servis dans son territoire, Maroantsetra a été le district qui disposait le plus d’enseignants tandis que le district de Sainte-Marie n’en disposait pas.

Tableau 59. Effectifs des enseignants des collèges privés par district dans la Région Analanjirofo durant l’année scolaire 2007-2008

Unité : Effectif

District

Nombre total d’enseignants (2007-2008)

Fenerive-Est

73

Mananara-Avaratra

33

Maroantsetra

114

Sainte-Marie

0

Soanierana Ivongo

48

Vavatenina

30

Ensemble de la région

298

Par rapport au niveau national

1,5 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

c- Dans l’enseignement secondaire du second cycle (public, privé et technique)
Pendant l’année scolaire 2007-2008, le nombre d’enseignants dans les lycées d’Analanjirofo a été de 287 au total dont 136 ayant servis dans les lycées publics, 111 dans les lycées privés et 40 dans les lycées techniques publics. Le nombre d’enseignants publics dans la région a représenté 3,1 % de l’effectif national contre 2,7 % pour les enseignants de lycées privés.

Tableau 59.Effectif des enseignants dans les lycées publics et privés par district dans la Région Analanjirofo durant l’année scolaire 2007-2008

Unité : Effectif

Lycée public

Lycée privé

Lycée technique public

Fenerive-Est

38

33

0

Mananara-Avaratra (CFP II)

15

9

10

Maroantsetra

23

49

30

Sainte-Marie

13

0

0

Soanierana Ivongo

11

11

0

Vavatenina

36

9

0

Ensemble de la région

136

111

40

Au niveau national1

3,1 %

2,7 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, 1Pourcentage par rapport à l’effectif national.

Concernant la répartition de ces enseignants entre les districts, tout d’abord pour les lycées publics, les enseignants exerçant dans les districts de Fenerive-Est, Maroantsetra et Vavatenina se partagent un peu moins des 3/4 (71,3 %) du nombre total d’enseignants de lycées publics de la région. Pour les 3 autres districts, à savoir Mananara, Sainte-Marie et Soanierana Ivongo, le nombre d’enseignants varie entre 11 et 15. Pour les lycées privés, ce sont les districts de Maroantsetra et de Fenerive-Est qui disposaient le plus d’enseignants avec respectivement 49 et 33 enseignants, le nombre pour les autres districts variant entre 9 et 11. Enfin, les 2 lycées techniques publics de la région, l’un situé à Mananara disposait de 10 enseignants tandis que celui situé à Maroantsetra en disposait de 30.

Fréquentation et performance scolaire

a- Dans l’enseignement primaire

En 2010, le Taux Brut de Scolarisation (TBS) à l’enseignement primaire de la Région Analanjirofo a été de 136,8 % lorsqu’au niveau national, ce taux a été de 130 %. Au niveau primaire, le taux brut de scolarisation correspond au rapport entre l’effectif total du primaire sur la population d’âge scolaire, c’est-à-dire de 6 à 10 ans. Pour diverses raisons (retard d’admission en première année du primaire, redoublement, …), des élèves du primaire peuvent ne pas appartenir à cette tranche d’âges. Par conséquent, le TBS peut être supérieur à 100 %. En théorie, le cycle primaire est gratuit, là où les infrastructures existent. Mais la scolarisation des enfants peut aussi être entravée par une insuffisance de l’offre de services. L’inexistence d’école primaire (EPP), la détérioration de l’état de l’école, ainsi que l’insuffisance d’enseignants, figurent parmi les déterminants de la qualité de l’offre scolaire.

  • Dans les écoles primaires publiques

Le nombre total d’élèves inscrits en EPP dans la Région Analanjirofo pendant l’année scolaire 2007-2008 s’est élevé à 231 889, représentant 6,8 % de la proportion au niveau national. Du point de vue répartition spatiale, c’est les EPP du district de Fenerive-Est qui ont enregistré le plus d’élèves inscrits avec un peu moins du tiers (29,1 %), plus exactement 67 640 élèves, du nombre total d’inscrits dans la région. Dans les autres districts, le nombre d’élèves inscrits varie entre 29 418 à Soanierana Ivongo à 44 215 à Maroantsetra. Du fait que Sainte-Marie ne dispose que d’une seule commune, le nombre d’élèves inscrits dans ses EPP est moins important, soit 3 984.

Concernant la performance des élèves des EPP de la région, la proportion d’élèves ayant redoublé pendant l’année scolaire 2007-2008 a été de 26,8 %. Les EPP du district de Mananara ayant enregistré le plus de redoublants avec un taux de 39,4 % contre 18,4 % pour les EPP du district de Vavatenina. Pour les autres districts, le taux de redoublement tourne autour de 25 %. Par ailleurs, toujours pendant cette même année scolaire, le nombre de candidats ayant passé l’examen du CEPE a été de 25 919, correspondant à 7,4 % de la part nationale. Quant au taux de réussite à cet examen, il a été de 46,6 % pour la région, le district de Vavatenina ayant enregistré le plus fort taux (55,1 %) suivi de près par le district de Vavatenina (49,4 %). Le district de Maroantsetra a enregistré le taux de réussite le moins élevé par rapport aux autres districts avec 39,6 %.
Tableau 61. Tableau synthétique des élèves dans les EPP par district dans la Région Analanjirofo

District

Elèves inscrits
(2007-2008)

Pourcentage ( %) des redoublants (2007-2008)

Candidats au CEPE
en 2008

Taux ( %) de réussite
au CEPE en 2008

Fenerive-Est

67 640

24,1

5 866

55,1

Mananara-Avaratra

44 127

39,4

5 068

44,4

Maroantsetra

44 215

27,9

6 395

39,6

Sainte-Marie

3 984

27,1

836

47,1

Soanierana Ivongo

29 418

24,4

2 891

43,5

Vavatenina

42 515

18,4

4 863

49,4

Ensemble de la région

231 899

26,8

25 919

46,6

Niveau National1

6,8 %

7,4 %

Source : VPEI/CREAM/Monographie 2009, 1Par rapport au niveau national

  • Dans les écoles primaires privées

Pendant l’année scolaire 2007-2008, le nombre d’élèves inscrits dans les écoles primaires privées de la région a été de 11 452, ce qui représente 1,3 % de l’effectif national. Le district de Sainte-Marie est celui qui dispose du moins d’élèves inscrits dans ses écoles avec 2,5 % seulement de l’effectif total de la région (297 élèves) contre près de 42 % d’élèves inscrits dans le district de Fenerive-Est (4 817 élèves). En termes de redoublants, le taux pour l’ensemble de la région a été de 10,7 %, les districts de Fenerive-Est et de Sainte-Marie ayant enregistrés les taux les plus élevés avec respectivement 13,6 % et 13,8 % contre 6,3 % seulement pour Vavatenina.

Tableau 62. Tableau synthétique des élèves dans les écoles primaires privées par district dans la Région Analanjirofo

Unité : Effectif et %

District

Elèves inscrits
(2007-2008)

Pourcentage( %)
redoublants

Candidats au CEPE en 2008

Taux ( %) de réussite au CEPE en 2008

Fenerive-Est

4 817

13,6

672

80,2

Mananara-Nord

1 673

9,9

347

85,6

Maroantsetra

2 137

9,1

442

76,0

Sainte-Marie

297

13,8

28

85,7

Soanierana Ivongo

1 113

7,7

173

83,8

Vavatenina

1 415

6,3

246

81,7

Ensemble de la région

11 452

10,7

1 908

80,8

Niveau National1

1,3 %

2,0 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, 2Par rapport au niveau national

Les candidats ayant passé l’examen du CEPE dans les écoles primaires privées de la région ont été au nombre de 1.908 soit 2 % de l’effectif national. Le taux de réussite à cet examen dans ces écoles a été de 80,8 %. Les districts de Mananara et de Sainte-Marie ont enregistré les taux les plus élevés avec respectivement 85,6 % et 85,7 % contre 76 % (le taux le moins élevé de la région) à Maroantsetra.

b- Dans l’enseignement secondaire du premier cycle

  • Dans les CEG

Pendant l’année scolaire 2007-2008, le nombre d’élèves inscrits dans les CEG de la région a été de 32 390, représentant ainsi 6,8 % de la part nationale. Les CEG des districts de Fenerive-Est, Mananara et Vavatenina regroupent près du 2/3 (65,8 %) du nombre total d’élèves inscrits en CEG dans la région. Par ailleurs, pendant l’année scolaire 2008-2009, 12 527 élèves ont été inscrits dans les CEG de la région dont environ 85 % de cet effectif total étaient répartis dans les CEG des districts de Fenerive-Est, Mananara Avaratra, Maroantsetra et Vavatenina. Concernant la performance des élèves, la Région Analanjirofo a compté une proportion de 16,9 % d’élèves ayant redoublé en CEG pendant l’année scolaire 2007-2008. Les CEG de Mananara ont enregistré le taux le moins élevé de redoublants (11,3 %) et les CEG de Maroantsetra et Sainte-Marie les taux les plus élevés avec environ 20 % chacun. En termes de nombre d’élèves ayant passés l’épreuve du BEPC, ils ont été 4 052 en 2008, soit 5,1 % de la proportion nationale. Le taux de réussite à cet examen a été de 35,5 %, les élèves de Mananara et de Maroantsetra ayant constitué les plus forts taux de la région avec respectivement 41 % et 44 %.

Tableau 63. Tableau synthétique des élèves dans les CEG par district dans la Région Analanjirofo

Unité : Effectif et %

District

Inscrits 6e
(2008-2009)

Inscrits
(2007-2008)

Redoublants( %) (2007-2008)

Candidats au BEPC 2008

Réussite ( %) BEPC 2008

Fenerive-Est

3 129

7 944

17,5

1 034

30,4

Mananara-Avaratra

2 391

5 889

11,3

702

41,0

Maroantsetra

2 320

6 463

20,7

971

44,0

Sainte-Marie

758

1 676

20,8

199

26,1

Soanierana Ivongo

1 112

3 504

12,4

326

32,8

Vavatenina

2 817

6 914

19,0

820

30,6

Ensemble de la région

12 527

32 390

16,9

4 052

35,5

Niveau National1

6,8 %

5,1 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, 1Par rapport au niveau national

  • Dans les collèges privés

Pendant l’année scolaire 2008-2009, d’après les enquêtes du CREAM, l’effectif des élèves inscrits en 6e dans les collèges privés d’Analanjirofo a été de 4 020, représentant ainsi 4,2 % de l’effectif national. Le nombre de candidats ayant passés l’épreuve du BEPC dans les écoles privées a été 1680, soit 2,8 % de l’effectif national. Quant au taux de réussite à cet examen, il a été de 44,1 % en 2008, la répartition entre les districts variant de 36,4 % à Mananara à 58,8 % pour Fenerive-Est.

Tableau 64. Tableau synthétique de l’effectif des élèves dans les Collèges privés par district dans la Région Analanjirofo

District

Inscrits en 6e durant
l’année scolaire 08-09

Candidats au BEPC 2008

Taux ( %) de réussite au BEPC 2008

Fenerive-Est

1 615

461

58,8

Mananara-Avaratra

594

365

36,4

Maroantsetra

1 202

567

36,9

Sainte-Marie

0

0

Soanierana Ivongo

292

127

47,2

Vavatenina

317

160

42,5

Ensemble de la région

4 020

1 680

44,1

Niveau National 1

4,2 %

2,8 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, 1Par rapport au niveau national

c- Dans l’enseignement secondaire du second cycle

  • Dans les lycées publics

D’après les enquêtes du CREAM en 2009, pendant l’année scolaire 2008-2009, il y a eu 1 246 élèves inscrits en seconde dans les lycées publics de la région ; ce qui représente 0,7 % de l’effectif national. Par ailleurs, durant l’année scolaire 2007-2008, le nombre total d’élèves inscrits dans les lycées publics de la région a été de 2 806 soit 0,6 % de l’effectif national.
Le nombre de candidats ayant passés l’épreuve du Baccalauréat en 2008 a été de 650, représentant environ 0,9 % de l’effectif national. Le taux de réussite à cet examen enregistré pour la région a été de 48,9 % avec le plus fort taux pour les lycées publics de Mananara (88,2 %) et le taux le moins élevé pour les lycées publics de Fenerive-Est (37,8 %).

Tableau 65. Tableau synthétique de l’effectif des élèves dans les lycées publics d’enseignement général par district dans la Région Analanjirofo

Unité : Effectif et %

District

Inscrits en 2nde (2008-2009)

Inscrits au lycée (2007-2008)

Pourcentage ( %) redoublants (07-08)

Candidats BACC 2008

Taux ( %) de réussite au BACC 2008

Fenerive-Est

477

1216

22,9

320

37,8

Mananara-Avaratra

136

273

29,7

34

88,2

Maroantsetra

140

354

14,4

101

59,4

Sainte-Marie

78

207

18,8

56

44,6

Soanierana Ivongo

120

292

20,5

60

71,7

Vavatenina

295

464

13,8

79

49,4

Ensemble de la région

1 246

2 806

20,5

650

48,9

Niveau national1

0,7 %

0,6 %

0,9 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009, 1 Par rapport au niveau national.

  • Dans les lycées privés

Concernant les lycées privés, au total 1 049 élèves ont été inscrits en seconde dans les lycées privés de la région pendant l’année scolaire 2008-2009. Ce chiffre représente 3,3 % de l’effectif total national. Les inscriptions en seconde ont été plus nombreuses à Maroantsetra par rapport aux autres districts avec 568 élèves inscrits soit 54 % de l’effectif total des élèves inscrits en seconde durant cette année scolaire 2008-2009. D’autre part, en général, 2 261 élèves se sont inscrits dans les lycées privés de la région, soit 3,3 % de l’effectif national au cours de l’année scolaire 2007-2008.

Concernant la performance de ces lycées privés, le pourcentage de redoublants pendant cette même année scolaire 2007-2008 a été de 8,5 %. Le taux le moins élevé revient aux lycées privés de Fenerive-Est (5,8 %) et le plus élevé pour les lycées privés de Soanierana Ivongo (14,2 %). Il est toutefois nécessaire de prendre en compte le taux non disponible pour les lycées privés de Mananara.

Les candidats inscrits au baccalauréat ont été au nombre de 574 en 2008 soit 2,7 % de l’effectif au niveau national. Le taux de réussite a été de 43,4 % et la répartition entre les districts varie de 13,3 % pour les lycées privés de Soanierana Ivongo jusqu’à 74,2 % pour ceux de Fenerive-Est.

Tableau 66. Effectif des élèves dans les lycées privés d’enseignement général de la Région Analanjirofo

Unité : Effectif et %

District

Inscrits en 2nde (2008-2009)

Inscrits lycée (2007-2008)

Pourcentage redoublants (2007-2008)

Candidats au BACC 2008

Taux ( %) de réussite BACC 2008

Fenerive-Est

121

549

5,8

66

74,2

Mananara-Nord

165

242

nd

78

30,8

Maroantsetra

568

1 125

11,3

317

44,2

Sainte-Marie

0

0

0

0

0

Soanierana Ivongo

76

106

14,2

30

13,3

Vavatenina

119

239

7,5

83

38,6

Ensemble de la région

1 049

2 261

8,5

574

43,4

Niveau national1

3,3 %

3,3 %

2,7 %

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009 1Par rapport au niveau national.

      • Dans les lycées techniques

Rappelons que d’après les enquêtes du CREAM en 2009, il y a 2 lycées techniques publics dans la région, l’un dans le district de Mananara et l’autre à Maroantsetra (cf. Tableau 50). Ainsi, il apparaît que 161 élèves se sont inscrits en seconde dans ces lycées pendant l’année scolaire 2008-2009. Une large majorité de ces élèves (78,2 % soit 126 élèves) ont été dans le lycée technique public de Maroantsetra. Au total, au cours de l’année scolaire 2007-2008, 618 élèves se sont inscrits dans ces deux lycées dont encore la majeure partie (89,6 % soit 554 élèves) dans le lycée technique public de Maroantsetra.

Tableau 67. Effectif des élèves dans les lycées techniques publics de la Région Analanjirofo

Unité : Effectif et %

District

Inscrits en 2nde (2008-2009)

Inscrits lycée (2007-2008)

Pourcentage( %) redoublants (2007-2008)

Candidats au BACC 2008

Taux ( %) de réussite BACC 2008

Mananara-Nord

35

64

4,7

15

93,3

Maroantsetra

126

554

26,0

507

14,4

Ensemble

161

618

23,8

522

16,7

Source : MEI/CREAM/Monographie 20091 Par rapport au niveau national.

En termes de redoublements, le taux a été de 23,8 % pendant l’année scolaire 2007-2008. Concernant le taux de réussite au baccalauréat, pour 522 élèves s’étant inscrits à l’examen en 2008, le taux de réussite a été de 16,7 %. Le taux de réussite pour le lycée technique public de Maroantsetra est particulièrement bas (14,4 %) tandis que celui du lycée de Mananara atteint 93,3 %.