Amoron’i Mania

  1. Cadre physique

    • Localisation géographique

La Région Amoron’i Mania se trouvant dans la partie centrale des hautes terres sud (province de Fianarantsoa) est constituée de quatre (4) districts, à savoir Ambatofinandrahana, Ambositra, Fandriana et Manandriana.

La région est limitée au Nord : par la région du Vakinankaratra; à l’Est la région de Vatovavy Fitovinany et ; au Sud, par la région de Matsiatra Ambony ; à l’Ouest par la région du Menabe.

La Région Amoron’i Mania fait partie intégrante de la zone méridionale des Hautes Terres Centrales dont l’altitude varie de 1 200 à 1 500 m, dans la partie orientale (Ambositra, Fandriana, Manandriana), de 700 à 1 000 m, sur les plaines et jusqu’à 2 000 m sur les massifs, de la zone occidentale.

Le chef lieu de la région se trouve à Ambositra qui se situe à une distance de 255 km de la Capitale de Madagascar en empruntant la RN7 vers le sud.

La Région Amoron’i Mania est délimitée entre 45°7’ et 47°7’ longitude Est et 19°8’ et 21°0’ latitude Sud. La région couvre une superficie égale à 16 540 km², soit environ 17 % de la superficie de la province autonome de Fianarantsoa.

La région forme, avec la région de Haute Matsiatra, le berceau originel du pays Betsileo.

Tableau 1. Superficie des districts dans la Région Amoron’i Mania

Unité : Km2

District

Superficie

Ambatofinandrahana

10 322

Ambositra

2 943

Fandriana

2 351

Manandriana

924

Total

16 540

Source : MEI /CREAM / Monographie 2009

Typologie sous-régionales :
La Région Amoron’i Mania correspond à la partie méridionale du pays Betsileo. Densément peuplée et relativement bien servie par un réseau suffisamment ramifié, cette région à relief tourmenté offre des paysages de rizières en gradin, typiques du pays Betsileo. On peut aussi noter une forte pression démographique se traduisant par un extrême lotissement des parcelles.

Par ailleurs, la région se caractérise par les sous-régions de Soavina et d’Ambatofinandrahana, où il fait nettement plus chaud, mais plus sec, par rapport au reste de la région. Par contre, dans ces sous-régions, si les conditions d’irrigation nécessaires sont réalisées, et les conditions de pluviométrie favorables, la double riziculture dans une campagne agricole est réalisable et les rendements, quelle que soit la nature des spéculations, nettement améliorés. Les sols de ces sous-régions bénéficient d’une fertilité supérieure.

  • Relief

Le Nord au Sud de la région s’étend le long de la RN7 (Antananarivo – Toliary), la partie méridionale des Hautes Terres Centrales. Elle correspond à la zone d’affleurement la moins large du socle ancien.
Le pays Betsileo présente un relief montagneux, heurté par des massifs vigoureux isolés et sillonnés par des dépressions étroites.

A l’Ouest se trouve une succession de plaines d’altitude qui vers le centre, s’élève brusquement et atteint les 2 000 m. La partie Est (Ambositra et Fandriana) est dominée par un paysage de collines.

  • Hydrologie

L’hydrologie de la Région Amoron’i Mania est dominée par le bassin versant de la Tsiribihina. La carte n°2 illustre cet aspect hydrologique. Le réseau hydrologique de ce bassin versant prend sa source dans la région et se déverse dans le Canal de Mozambique, une fois récupéré par le fleuve Tsiribihina.

Les principaux cours d’eau sont :

  • Mania et ses affluents (Izanaka, Ikely, Imorona et Ivato) à l’extrême Nord de la région ;
  • Mitody, Manambaroa et Fanindrona sont des affluents de Matsiatra mais les deux premiers coulent dans la sous-préfecture d’Ambatofinandrahana et le troisième à Ambositra ;
  • Fisakana traversant Fandriana et Manandriana.
  • Pédologie

Pédologiquement, la Région Amoron’i Mania se caractérise par des sols ferralitiques jaunes/rouges, de superficies assez importantes, mais discontinues. Cet ensemble est réuni, dans toute la région, par des sols peu évolués et rankers, ainsi que des sols peu évolués dunaires sablonneux.

  • Géologie

La Région Amoron’i Mania se divise en deux systèmes:

  • le système de Vohibory très important dans la région ; ce système s’allonge et se rétrécit du nord vers le sud ;
  • et le système du Graphite, dans la partie Est et parallèle à la côte.

Entre ces deux systèmes sont plaquées :(1) des roches granitiques et migmatites de Tampoketsa, sous forme de minces filets allongés du Nord au Sud (Ambatofinandrahana, dans l’Est d’Ambositra et de Fandriana) ; une série shisto-quartzo-calcaire, très importante en superficie, mais couvrant seulement la région dans sa partie centrale, et dans laquelle est noyé un îlot de gabbros ; une couche allongée parallèle à la côte de roches granitiques et (2) le système Androyen : dans le sud d’Ambatofinandrahana. Si les roches décrites ci-dessus sont des roches essentiellement cristallines, les terrains sédimentaires sont importants dans les parties centrales et orientales de la région.

  • Formation Végétale

La région est prédominée par des grandes superficies de savanes à savoir :

  • savanes herbeuses à Hyparrhenia rufa et Heteropogon ;
  • savanes herbeuses de l’ouest à Hyparrhenia rufa, Hyparrhenia dissoluta et Heteropogon.

Ces deux types de savanes sont très importants dans cette région et couvrent sa partie centrale sous forme allongée du nord au sud. On peut aussi noter la présence des îlots de forêts sclérophylles à Uapaca et Chlaenacées dans la partie centrale.

Selon les données recueillies auprès des districts lors de l’enquête du CREAM en 2009, la superficie de la forêt existante est de 16 192 ha qui représentent une proportion de couverture forestière de 0,89 % par rapport à la superficie de la forêt existante au niveau national.

  • Climatologie

La Région Amoron’i Mania est dotée d’un climat de type tropical d’altitude qui alterne deux saisons bien distinctes :

  • de novembre en avril : période chaude et pluvieuse avec des précipitations. (1 100 à 1 550 mm/an). La température maximale peut atteindre 28 °C ;
  • de mai en octobre : période fraîche et humide pendant laquelle la température peut diminuer jusqu’à 10,7 °C.

Température

Classée parmi les régions les plus froides de Madagascar après la région de Vakinankaratra, la température moyenne en saison hivernale est de 2° à 16 °C ; mais pendant la saison chaude la région connait des températures moyennes de 18° à 21°C.

La température moyenne de la région est de 16,8 °C avec un minimum de 12 °C et un maximum de 21 °C.

Pluviométrie

La pluviométrie de la région diminue d’Est en Ouest avec une moyenne de 1 100 mm. La période pluvieuse commence en novembre et le niveau maximum des pluies est enregistré au mois de décembre et janvier (300 mm par mois). La fréquence des pluies décroit rapidement à partir du mois d’avril et la période la plus sèche est comprise entre le mois de mai et le mois d’octobre (40 mm par mois), durant laquelle les précipitations prennent la forme de crachins et des brumes matinales à proximité du corridor forestier du bord oriental d’Ambositra et de Fandriana.

  • Sauvegarde de l’environnement

D’après les données recueillies auprès des Services des forêts, la Région Amoron’i Mania abrite 16 192 ha de forêt. La majorité des surfaces couvertes de forêt se trouve dans les Districts de Fandriana et d’Ambositra. En 2008, la région a pu protéger 59 640 ha de ces forêts. Quant à la superficie détruite, elle était de 25 ha en 2008.

Tableau 2. Superficie en hectare de foret existante, forêt protégée, et forêt détruite

Unité : ha

DISTRICT

Superficie de forêt existante1

Superficie de forêt protégée

Superficie de forêt détruite

Ambatofinandrahana

50

1 300

 

Ambositra

3 000

34 000

20

Fandriana

12 768

24 340

5

Manandriana

373

 

 

Total Région

16 191

59 640

25

Source :MEI/CREAM/Monographie 2009

1forêt existante = forêt ripicoles et forêt galerie, forêt protégée non comprise. Les deux types de forêt sont plutôt complémentaires et non inclusifs

Réponse locale à la sauvegarde de l’environnement

D’après les mêmes sources de données, la réponse de la région face aux problèmes de feu de brousse est faible car la superficie reboisée en 2008 était seulement de 115 ha, une superficie qui représente 19,6 % seulement des superficies détruites qui est de l’ordre de 587 ha. Les districts d’Ambatofinandrahana et de Fandriana présentent les superficies maximales de terrain en proie au feu de brousse soit respectivement 282 ha et 246 ha.

Tableau 3. Superficie de terrain en proie au feu de brousse et reboisé

Unité : ha

District

Superficie de terrain
en proie au feu de brousse

Superficie de terrain reboisé

Ambatofinandrahana

282

21

Ambositra

5

26

Fandriana

246

50

Manandriana

54

18

Total Région

587

115

Source :MEI/CREAM/Monographie 2009

 

Les autres problèmes environnementaux de la région

Les autres problèmes environnementaux ont été classifiés de la manière suivante :

Par rapport à la biodiversité

  • dégradation de la biodiversité ;
  • pratique courante de tavy et cultures sur brûlis ;
  • feux de brousse ;
  • exploitation forestière ;
  • dégradation des forêts de Tapia.

Par rapport au sol et à la couverture végétale

  • surexploitation forestière ;
  • dégradation, ensablement et érosion des sols ;
  • exploitation irrationnelle des ressources naturelles ;
  • insécurité foncière ;
  • méconnaissance des codes miniers ;
  • exploitation illicite et non contrôlée des produits miniers ;
  • pollution par les produits phytosanitaires et les nitrates ;
  • feux de brousse.

Par rapport aux eaux continentales

  • feux, dégradation des bassins versants ;
  • tarissement, ensablement et diminution en quantité des ressources en eau ;
  • exploitation irrationnelle des ressources halieutiques.

Par rapport aux changements climatiques

  • déséquilibre climatique ;
  • diminution de la pluviométrie ;
  • faible accès à l’énergie nouvelle.
  • Par rapport à l’environnement urbain
  • absence de plan de ville ;
  • gestion de déchets insuffisante ;
  • insuffisance d’infrastructures d’assainissement.

Par rapport à l’environnement socio-économique

  • analphabétisme et pauvreté culturelle de la masse ;
  • précarité des conditions alimentaires et sanitaires ;
  • insécurité rurale ;
  • insuffisance de la valorisation des sites d’intérêt touristiques et cultuel ;
  • piste et route dégradées
  1. Cadre administratif

    • Généralités sur les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les Services Techniques Déconcentrés (STD)
      • Définition d’une Collectivité Territoriale Décentralisée (CTD)

Une collectivité territoriale décentralisée est une portion du territoire national dans laquelle l’ensemble de ses habitants électeurs de nationalité malagasy dirige l’électivité régionale et locale en vue de promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique et technologique de sa circonscription. Elle assure, avec le concours de l’Etat, l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurité publique et l’administration, l’amélioration du cadre de vie ainsi que la préservation de son identité. Elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Les CTD sont dotées de l’assemblée délibérante dénommée conseil (Conseil régional pour les régions, conseil municipal pour les communes urbaines, conseil communal pour les communes rurales) et d’un bureau exécutif.

La région

D’après la loi 2004-001 du 17 juin 2004, Madagascar est subdivisé en 22 régions. Se définit comme étant une collectivité publique à vocation économique et social, la région dirige, dynamise, coordonne et harmonise le développement économique et social de l’ensemble de son territoire. Elle assure la planification, l’aménagement du territoire et la mise en œuvre des actions de développement.

La région est à la fois une Collectivité Territoriale Décentralisée et une circonscription administrative. En tant que Collectivité Décentralisée, elle dispose de la personnalité morale, de l’autonomie financière, et s’administre par des conseils régionaux. En tant que circonscription administrative, elle regroupe l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat au niveau régional.

La Région Amoron’i Mania est dirigée par le Chef de région qui représente l’Etat dans sa circonscription.

Les Districts

Le Décret n°2005-012 du 11janvier 2005, modifié et complété par le Décret n° 2007-720 du 25 juillet 2007 et le Décret n°2008-869 du 11 septembre 2008 portant création des districts et arrondissements stipule que le district est une circonscription administrative relevant de la région dont les limites territoriales coïncidentes avec celles des anciennes sous-préfectures, ex. fivondronampokontany. Il comprend un ou plusieurs arrondissements administratifs. Les Chefs districts sont nommés par voie de Décret du Premier Ministre, tandis que leurs Adjoints sont nommés par arrêté du Ministre de l’Intérieur.

Les Communes

La commune est une collectivité décentralisée de base au même titre que la région. Elle est une collectivité locale de droit public dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative. Ses organes, le maire et les conseillers sont élus au suffrage universel direct et administrent librement la commune.

Les Fokontany

Le fokontany est une subdivision administrative de base au niveau de la commune. Le comité du fokontany dirigé par son président est l’auxiliaire du chef d’arrondissement, dans ses attributions administratives et fiscales. Les habitants du fokontany constituent le «Fokonolona». Le fokontany, selon l’importance des agglomérations, comprend des hameaux, villages, secteurs ou quartiers.

  • Découpage Administratif

Les Districts de la Région Amoron’i Mania sont composés en moyenne de 14 communes avec un maximum de 23 communes pour le district d’Ambositra et 10 communes pour le district de Manandriana. Quant aux fokontany, chaque District possède en moyenne 196 fokontany ; le District de Fandriana dispose d’un nombre record de 302 fokontany, suivi par Ambositra avec 290 fokontany, Manandriana 102. Le district d’Ambatofinandrahana est celui qui en possède le moins avec 90 fokontany.

Tableau 4. Découpage Administratif et territorial de la région

Unité : Nb

Districts

Communes

Fokontany

Ambatofinandrahana

9

90

Ambositra

23

290

Fandriana

13

302

Manandriana

10

102

Total

55

784

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

Par rapport à la superficie totale de la région Amoron’i Mania qui est de 16 540 km2, un fokontany a en moyenne une superficie de 21 km2.

  • Les services territoriaux déconcentrés

Les services territoriaux déconcentrés sont les représentants des ministères au niveau régional. Ils ont pour mission de mettre en œuvre la politique de leurs ministères de rattachement respectifs. Ils assurent la fonction de relai du ministère centrale à un niveau plus rapproché des administrés. Elles rendent comptent au ministère du niveau central sur l’exécution de leur mission au niveau régional.

Liste nominative des Services Techniques Déconcentrés à l’échelle régionale pour la région Amoron’i Mania :

1    Compagnie de la Gendarmerie Nationale
2    Direction Régionale de l’Environnement, des Forêts et du Tourisme
3    Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports
4    Direction Régionale du Développement Economique
5    Direction Régionale du Développement Rural
6    Direction Régionale des Travaux Publics
7    Direction Régionale de l’Education Nationale
8    Direction Régionale de la Population et des Affaires Sociales
9    Direction Régionale de la Santé Publique
10    Service Vétérinaire Régional
11    Service Régional de l’Exécution Budgétaire
12    Service Régional de la Sécurité Intérieure
13    Délégation Régionale de la Communication
14    Délégation Régionale de la Culture et du Patrimoine
15    Trésorerie Générale d’Ambositra
16    Centre fiscal d’Ambositra
17    Poste du Contrôle Financier
18    Tribunal de Première Instance d’Ambositra