Organisation sociale et économique

  1. Les Organisations sociales
    • Caractéristiques et rôles des organisations sociales

Les organisations sociales appelées également société civile se définissent comme: «L’ensemble des entités sociales, des acteurs sociaux et des institutions (églises, ONG, syndicats, organisations populaires, groupement de paysans, etc.) qui ne sont pas impliqués directement dans la gouvernance et dans la gestion des affaires publiques, et dont l’action concourt à l’émergence ou à l’affirmation d’une identité sociale collective, à la défense des droits de la personne humaine et au mieux-être des populations» C’est un espace composé d’un grand nombre de groupements plus ou moins indépendants de l’Etat organisés et dotés de différentes formes d’organisations. Elles travaillent dans le domaine entre les sphères étatiques, économiques et privées et jouent le rôle d’interface entre les gouvernants et les gouvernés.

  • Religion

La Région Alaotra Mangoro dispose au total de 1 373 édifices cultuels  d’obédience, dont1 223, soit 89,1 % appartiennent à des religions chrétiennes. Le district de Moramanga abrite un peu moins du tiers de tous les édifices cultuels de la région, avec 417 bâtiments enregistrés, suivis des districts d’Amparafaravola et d’Anosibe An’Ala. Le district d’Andilamena n’enregistre que 57 édifices sur les 1 373 qui se trouvent dans la région.

Les églises EKAR, les temples FJKM et les lieux de cultes pour les « autres chrétiennes » sont chacun au même nombre de 335. Environ 6 églises EKAR sur 10 se trouvent dans les districts d’Anosibe An’Ala et Moramanga. La même proportion des temples FJKM sont érigés dans les districts de Moramanga et Ambatondrazaka. Les anglicans et les adeptes de Jesosy Mamonjy ont respectivement le plus petit nombre d’édifices, soit 34 pour chaque groupe.

La religion musulmane est présente à Alaotra Mangoro avec 69 édifices, soit 5 % de l’ensemble des édifices cultuels de la région. Environ 4 mosquées musulmanes sur 10 de la région se trouvent à Amparafaravola.

Tableau 31. Nombre d’édifices cultuels d’obédience dans la Région Alaotra Mangoro

 

Unité : effectif
EKAR Anglicane FJKM FLM Adventiste Jesosy Mamonjy Autres chretiennes Musulmane Autres Total
Ambatondrazaka 45 1 83 9 10 1 83 9 10 251
Amparafaravola 66 0 74 30 32 0 74 30 32 338
Andilamena 25 0 12 1 3 0 12 nd 3 57
Anosibe an’ala 106 28 52 14 8 28 52 14 8 310
Moramanga 93 5 114 15 28 5 114 15 28 417
Ensemble de la région 335 34 335 69 81 34 335 69 81 1 373

 

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

  1. Les cultures, sports et loisirs

Les Cultures, les Sports et les Loisirs prennent une place importante dans la vie socio-économique de la population. Nul n’ignore les bienfaits apportés par la pratique des activités inhérentes à ces disciplines sur la santé, et partant, sur l’économie de la population en général. Par ailleurs, ces disciplines permettent de mieux encadrer les jeunes, notamment en ce qui concerne leur éducation.

Tableau 32. Infrastructures culturelles et sportives existant dans la Région Alaotra Mangoro

 

Unité: effectif
 Districts Salles de spectacle (nombre) Bibliothèque Hall d’information Terrains de sport (nombre)
Publics Privés Nombre de communes Nombre de
communes
Publics Privés
Ambatondrazaka 12 1 2 0 142 15
Amparafaravola 23 5 6 0 41 8
Andilamena 2 0 0 0 22 2
Anosibe An’Ala 5 0 1 0 10 0
Moramanga 24 16 8 1 108 3
Ensemble de la région 66 22 17 1 323 28

 

Source : MEI/CREAM/Monographie 2009

La Région Alaotra Mangoro dispose au total de 88 salles de spectacles dont les deux tiers sont publiques et 331 terrains de sports à 96 % publics. Le district de Moramanga est le plus favorisé en termes de disponibilité d’infrastructures culturelles et sportives. Un peu moins de la moitié des salles de spectacles s’y trouvent, et presque la moitié des communes qui disposent de bibliothèques appartiennent à ce district. Le seul hall d’information de la région se trouve également à Moramanga. En termes de terrains de sports, Moramanga avec ses 111 terrains se trouve derrière Ambatondrazaka où il y en a 157. Les districts les moins lotis en terme d’infrastructures cultureles et sportives sont Andilamena et Anosibe An’Ala

  1. Les projets/programmes de développement et organismes d’appui

De nombreuses actions et interventions ont été menées dans la Région Alaotra Mangoro ; qu’elles soient d’aspect sectoriel ou de projets intégrés à vocation environnementale ou de développement rural. ­Plusieurs ONG et projets œuvrent dans différents domaines, en particulier, la protection de l’environnement et le développement rural. Cette situation résulte de la libéralisation de l’économie et du désengagement de l’Etat vis-à-vis des secteurs productifs.

Les acteurs de développement de la zone sont classés en quatre catégories.

  • Les structures d’appui 

Services publics déconcentrés qui souffrent d’une insuffisance de personnel et de matériels et Institutions financières (banques et IFM) les structures de développement : OSC, ONG, Projets, Programmes, œuvrant dans le domaine du développement rural, de l’environnement ainsi que du social. Elles sont bien intégrées avec les populations et le contexte de développement de la zone, mais sont encore soumises aux financements et aux appuis logistiques de la part des organismes nationaux et internationaux.

  • Les organismes d’appui 

Ils disposent de bonnes compétences, de matériels et d’équipements assez suffisants. Ils jouent un rôle important pour l’opérationnalité des ONG locales et des associations. Ces organismes ont tous leur siège au niveau de Toamasina ou d’Antananarivo et certains au niveau des chefs lieux de district comme Ambatondrazaka et Moramanga. Citons en exemple le SAGE, l’ADRA, la CI, l’ANGAP, le FID, le PSDR, etc.

  • Les structures de coordination

Ce sont les CRD, GTDR, Tranoben’ny Tantsaha qui constituent la Plate-forme de concertation pour le développement.
Ci-dessous, une liste de principaux projets/programmes de développement qui œuvrent pour le développement de la Région Alaotra Mangoro :

  • Projet de Mise en Valeur et de Protection des Bassins Versants et Périmètres Irrigués du Lac Alaotra (BV Lac-CIRAD-AFD);
  • Projet Bassins Versants et Périmètres Irrigués du Sahamaloto (BVPI-IDA Sahamaloto);
  • Programme d’Appui à la Promotion de la Riziculture (PAPRIZ-JICA);
  • Projet de Coopération Décentralisée Ile Vilaine- Alaotra Mangoro;
  • Projet GRIPAV – MAEP;
  • Projet Sectoriel de Développement Rural (PSDR);
  • Programme TANTSAHA (USAID-ADRA);
  • Programme d’Appui à la Résilience aux Crises Alimentaires à Madagascar (PARECAM-EU) dans la Vallée Marianina PC 15;
  • Programme d’Appui de l’Agence Malgache de la Pêche et de l’Aquaculture.